bienvenue-chez-daniella.blog4ever.com

bienvenue-chez-daniella.blog4ever.com

Michael JACKSON

Bonjour à vous toutes et tous et aux personnes qui non pas de blog

Je ne sais si vous aimez ce chanteur mais en ce moment j'ai besion de musiques et chansons.

Je vous souhaite bonne écoute Merci

Amitiés Danielle

 

1.jpg
 Les Jackson Five, en 1972.

 

Début de carrière solo

Parallèlement à sa carrière avec les Jackson Five, Michael Jackson sort quatre albums solo. Got to Be There paraît en janvier 1972 sous le label Motown, alors que Michael a à peine 13 ans. La même année, avec Ben, il acquiert une plus grande maturité vocale, notamment dans les nombreuses ballades de cet album. La chanson-titre homonyme devient son premier no 1 solo en 1972 puis, comme elle est tirée du film du même nom, lui vaut un Golden Globe et une nomination aux Oscars. Music and Me comme Forever, Michael, respectivement sortis en 1973 et 1975, ne rencontrent pas le même succès que les deux précédents albums. 

Famille, enfance et Jackson Five (1958–1975)

Famille et enfance

Article connexe : Famille Jackson.

Michael Jackson, né le 29 août 1958, est le septième enfant de la famille Jackson, qui en compte neuf. Ses parents, Joseph Jackson et Katherine Esther Scruse, ont eu dix enfants en tout, mais le frère jumeau de Marlon est mort quelques heures après sa naissance. La famille vit dans une petite maison avec deux chambres dans la ville ouvrière de Gary, dans l'Indiana, en banlieue sud-est de Chicago. Joseph Jackson est guitariste dans un groupe R'n'B appelé « The Falcons », gagne modestement sa vie en travaillant dans une aciérie, tandis que Katherine élève les enfants et travaille de temps en temps pour rapporter de l'argent au foyer. Contre la volonté de son mari, elle élève ses enfants comme témoins de Jéhovah. Michael Jackson finira par quitter ce mouvement en 1987.

 

Samuel Jackson

 

Crystal L. King

 

 

 

Prince A. Scruse

 

Martha B. Upshaw

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Joseph W. Jackson

 

 

 

 

 

 

 

Katherine E. Scruse

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

Rebbie Jackson

 

Jackie Jackson

 

Tito Jackson

 

Jermaine L. Jackson

 

La Toya Jackson

 

Marlon Jackson

 

Michael J. Jackson

 

Randy Jackson

 Janet Jackson

 

 

 

 

Joseph Jackson est un père de famille très autoritaire, qui impose des règles strictes à ses enfants, comme l'interdiction de sortir de chez eux le soir lorsqu'il travaille de nuit ou de fumer. Dans une interview réalisée par Martin Bashir en 2003, Michael Jackson raconte qu'il les maltraitait physiquement et mentalement et que son père se moquait régulièrement de son apparence physique en l'appelant « gros nez ». Il avait aussi constaté plusieurs difficultés émotionnelles qui le faisaient souffrir : cauchemars, troubles de sommeil, grande insatisfaction quant à son corps, comportement hyper-docile et tendance à rester enfantin – des difficultés compatibles avec les effets de la maltraitance chronique que Michael Jackson a vécu en tant que jeune enfant.

La famille baigne cependant dans la musique dès le plus jeune âge, et Joseph joue de la guitare pendant que les enfants chantent. Sa guitare leur est normalement interdite, mais Tito, le troisième de la famille, en joue de temps en temps lorsque son père est absent. Quand une corde est cassée, ce dernier menace ses enfants de les battre s'ils ne lui montrent pas qu'ils savent bien en jouer. C'est à ce moment-là qu'il réalise que Tito et ses frères ont un réel talent. Il offre alors sa propre guitare à Tito et une basse à Jermaine. Vite rejoints par Marlon et Michael en 1964, ils forment un groupe baptisé « The Jackson Five » sur proposition d'un de leurs voisins. Michael en devient le chanteur principal grâce à sa voix plus mûre que son âge et à son habileté à reproduire les pas de danse de James Brown.

 

Michael Jackson Billie Jean Live 1997 Munich  

 

 

Les Jackson 5 (ou encore Jackson Five) commencent à se produire à Gary, remportant tous les concours auxquels ils participent et acquérant une certaine réputation dans la ville. Joseph décide alors de mettre à profit leur talent et leur obtient des engagements, le week-end, à Chicago, New York et Philadelphie. Les cinq garçons continuent à fréquenter l'école en semaine. En 1968, Joseph annonce à sa famille qu'ils déménagent à Detroit, car Berry Gordy, alors président de la Motown, les appelle pour une audition. Le groupe, officiellement présenté à la presse par leur marraine Diana Ross en août 1969 devient un des plus populaires de l'écurie Motown, label composé principalement d'artistes noirs. À cette occasion, Joseph écrit le premier tube du groupe : I Want You Back. La Motown répand la rumeur que c'est Diana Ross elle-même qui les a découverts et a décidé de les présenter au PDG de la maison de disques. Au moment de signer le contrat, la Motown et toute la famille Jackson déménagent de Detroit à Los Angeles.

Le premier succès national des Jackson Five est I Want You Back, extrait de l'album Diana Ross Presents The Jackson 5, qui devient numéro un au classement Billboard des singles pop le 31 janvier 1970. Michael a alors 11 ans et demi. Trois autres extraits de l'album deviennent également numéro un en 1970: ABC, également en lice pour un Grammy Award, The Love You Save, et I'll Be There, qui reste numéro un pendant cinq semaines en octobre et novembre C'est la première fois que les quatre premiers singles d'un groupe américain deviennent tous numéro un. L'ascension des Jackson Five est vertigineuse et le jeune Michael devient le chouchou du public. Leur popularité commence à décroître vers 1972, mais ils obtiennent encore un succès avec Dancing Machine, qui atteint la deuxième place des classements en mai 1974.

 

Michael Jackson flash-mob in Bergen.  

 

 

 

Off the Wall (1976–1981)

Article détaillé : Off the Wall.

Il faut attendre 1978 et l'album Destiny pour prendre la mesure du talent des frères Jackson et plus particulièrement de Michael. Cet album, entièrement produit et écrit par les Jackson, donne deux hits : Blame It on the Boogie et Shake Your Body (Down To the Ground). L'album suivant, Triumph, sort en 1980 et contient notamment les hits Lovely One et Can You Feel It, qui a fait l'objet d'un vidéo clip éblouissant, imaginé par Michael lui-même. Michael éclipse désormais le groupe en chantant ses propres compositions. Un album live paraît en 1981, regroupant des chansons des Jackson Five et des The Jacksons.

En 1978, une chute sur scène lui aurait cassé le nez et l'aurait obligé à subir une première rhinoplastie, qui n'est pas totalement réussie et qui est corrigée par une seconde. Il reconnaît n'avoir subi que ces deux seules rhinoplasties. Beaucoup de rumeurs circulent sur les modifications qu'il aurait apportées à son visage et sur leur nombre : même si certaines sont farfelues, d'autres sont indéniables et poussent les chirurgiens esthétiques à citer Michael Jackson comme l'exemple à ne pas suivre. En 1979, Michael Jackson sort Off the Wall, coproduit avec Quincy Jones, qu'il a rencontré sur le tournage de la comédie musicale The Wiz, près de 2 ans avant. Certaines chansons ont été composées par Rod Temperton, Stevie Wonder et Paul McCartney. L'album remporte un succès mondial et se vend à plus de 20 millions d'exemplaires. De nombreux singles extraits de l'album se hissent en tête des charts. Rock with You devient numéro 1 au Billboard Hot 100 et y reste 4 semaine, de même Don't Stop 'Til You Get Enough (1 seule semaine). La ballade She's Out of My Life intègre le Top 10 du Billboard Hot 100, tout comme la chanson Off the Wall. L'album mêle habilement funk, soul et disco. Malgré ce succès et ces ventes impressionnantes, Michael Jackson n'est nommé, aux Grammy Awards de 1980, que dans la catégorie meilleur chanteur R&B, pour Don't Stop 'til You Get Enough. Accompagné de ses frères, il fera alors la promotion de son album pendant le Triumph Tour, en y interprétant les plus grands succès du disque. Extrêmement déçu de ne pas avoir été nommé pour l'album de l'année, il jure que son prochain album ne sera pas ainsi ignoré.

 

Michael Jackson Beat it FlashMob Toronto 2009 Aug 29!  

 

 

 

Thriller, séparation des Jacksons (1982–1985)

Records et révolution engendrés par Thriller

Article détaillé : Thriller.

 

 

2.jpg

Étoile sur l'Hollywood Walk of Fame.

  

 

Le 1er décembre 1982, Michael Jackson sort Thriller, qui remporte un succès immédiat en se vendant à un million d'exemplaires en un mois, et dix millions sur un an. L'album reste dans les classements pendant deux ans et se maintient pendant un total de 37 semaines numéro 1 du classement Billboard. Meilleure vente d'album aux États-Unis en 1983 et 1984 c'est le deuxième disque le plus vendu après le Greatest Hits (1971-1975) des Eagles. Entre 1982 et 1996, il a été certifié à 25 millions d'exemplaires aux États-Unis et 20 millions à l'étranger. En mai 1984, Thriller est reconnu par le Livre Guinness des records comme l'album le plus vendu de tous les temps (25 millions d'exemplaires à l'époque) et les estimations actuelles varient entre 51 et 65 millions d'exemplaires. Avec Thriller, Michael Jackson remporte huit récompenses aux American Music Awards et huit aux Grammy Awards et le 20 novembre 1984, il obtient une étoile sur l'Hollywood Walk of Fame.

 

Michael Jackson Thriller (Coreografía con zombies)  

 

 

Le 25 juin 2009, Michael Jackson se trouve dans sa maison d'Holmby Hills, un quartier de Los Angeles, lorsqu'il perd connaissance peu avant midi. Les secours paramédicaux du Los Angeles Fire Department arrivent rapidement sur place, où ils constatent que son médecin personnel est déjà en train de procéder à une réanimation cardio-pulmonaire. Transporté au Ronald Reagan UCLA Medical Center, Michael Jackson meurt malgré plus d'une heure de tentatives de réanimation. Sa mort est annoncée officiellement à la presse américaine quelques minutes plus tard par son frère aîné Jermaine Jackson. Une première autopsie médico-légale est pratiquée, puis à la demande de la famille, une deuxième dans un cadre privé quelques jours plus tard, le père de l'artiste ayant des doutes sur les raisons de la mort. 

Hommage planétaire

À l'annonce de sa mort, de nombreuses personnes se sont rassemblées spontanément pour lui rendre hommage et les membres de la Chambre des représentants des États-Unis ont observé une minute de silence en son honneur. La vague d'émotion qui a suivi sa mort a également provoqué un phénomène de média sans précédent, notamment au travers de l'audience mesurée par Akamai, qui a fait état d'une progression de la consultation des sites d'information de plus de 50 %. « Sur Facebook, le nombre de statuts à la minute s'est envolé.La fiabilité des sites d'information est tombée de 100 % à 86 %, alors que le temps pour afficher les pages d'accueil doublait. Google, submergé de requêtes « michael jackson », a d'abord cru à une attaque de spammeurs. Vendredi 26 juin, le sujet était toujours qualifié de « volcanique », le plus haut niveau d'intérêt dans l'échelle de Google »

 De plus, du jour au lendemain, l'écoute des musiques de Michael Jackson sur un site de musique, musicMe, a augmenté de 949 %. Durant les semaines suivantes, les ventes de disques de la star atteignent un pic inattendu induisant une rupture de stock parmi les plus grandes chaînes de ventes. Parallèlement, les principaux classements musicaux de ses albums et singles sont relancés et atteignent une nouvelle fois le premier rang au hit-parade. Certains singles dépassent même les statistiques établies lors de leur sortie officielle comme ce fut le cas par exemple pour Will You Be There au Swiss Singles Chart.

Sept semaines après sa mort, plus d’un million et demi d’albums de Michael Jackson ont été vendus en France et plus de dix-huit millions dans le monde entier.

 

Michael Jackson - Michael Jackson's Vision: DVD Sneak Peek  

 

 

 

De nombreux artistes de milieux différents rendent hommage au « Roi de la pop » :

  • Madonna, lors de ses concerts du Sticky & Sweet Tour 2009, fait danser un sosie de Michael Jackson sur la musique de Billie Jean et de Wanna Be Starting Somethin' et demande à son public de se lever pour « un des plus grands artistes de tous les temps ». Plus tard dans l'année, Madonna prononcera un discours à sa mémoire en ouverture de la cérémonie des MTV VMA 2009
  • Lors de cette même cérémonie, Janet Jackson reprend la chanson Scream, qu'elle chantait en duo avec son frère en 1995
  • . Elle reprend également, durant sa tournée mondiale, Up Close and Personal 2011, la chanson Scream, et met des photos d'elle et Michael enfant sur les écrans durant la chanson Together Again.
  • Britney Spears, durant sa tournée mondiale Circus en 2009, dit un mot pour Michael avant sa chanson Everytime
  • . Durant l'intro destinée au danseur, une danseuse danse sur Don't Stop 'Til You Get Enough.
  • Beyoncé reprend I Can't Help durant son concert à Philadelphie, et lui dédie sa chanson Halo, tout au long de sa tournée mondiale
  • Jamie Foxx lui rend hommage sur la scène des BET Awards, fin juin 2009
  • Stevie Wonder, lui rend un vibrant hommage lors de sa tournée en reprenant des chansons de la période Motown, comme Never Can Say Good Bye.
  • P.Diddy, Usher, Chris Brown, The Game, Boyz II Men, Mario Winans se réunissent pour enregistrer Better on the Other Side
  • Le rappeur 50 Cent enregistre le titre Where You Are
  • Robbie Williams écrit une chanson inspirée par la disparition de Michael Jackson sur son dernier album.
  • Le chanteur Akon, qui avait chanté sur son album Thriller 25, enregistre le      titre Cry Out of Joy
  • Bono, le chanteur du groupe U2 chante Wanna Be Startin' Somethin', et bien d'autres chansons du Roi de la pop à plusieurs reprises sur scène durant les semaines suivant sa mort.
  • Tracy Chapman interprète I'll Be Theren lors de son concert à Lille, en France, le lendemain de la mort de l'artiste.
  • Deux hommages sont rendus à Michael Jackson les 22 et 23 août 2009 à Montréal, au Québec
  • . Après la cérémonie de remise des Jupiters de l'International de feux, le tableau pyrotechnique d'une dizaine de minutes regroupera onze grands succès de      Jackson. Le parc a finalement décidé d'en faire un thème et, pour compléter l'hommage, on a prévu une soirée de danse à ciel ouvert, où l'on      aura mis l'accent sur la musique des années 1980, dont les succès de Michael Jackson.
  • Miley Cyrus, lors des Teen Choice Awards 2009, chante une version modifiée de sa nouvelle chanson Party in the USA en hommage à Michael Jackson.
  • R. Kelly écrit une chanson pour Michael Jackson, qu'il interpréta lors d'un concert au Nokia Theater de Los Angeles à la suite d'un discours.
  • Céline Dion, Usher, Jennifer Hudson, Carrie Underwood et Smokey Robinson reprennent Earth Song lors des Grammy Awards 2010.
  • Mylène Farmer, lors de ses concerts au stade de France en 2009, rend hommage en laissant ses danseurs interpréter des pas de danse de Michael Jackson lors d'un interlude intitulé Outro Haka Je m'ennuie.
  • En 2012, l'album Unity: The Latin Tribute to the King of Pop est en préparation avec des grands noms de la musique latine et de la salsa tels que Michael Stuart, Tito Nieves, India, Obie Bermúdez, Jennifer Peña, Jan Rodríguez (le frère de Luis Fonsi) et Kevin Ceballo.
  • En 2014, lors de sa tournée À l'infini Tour, la chanteuse Tal rend hommage chaque soir à l'idole de son enfance en reprenant Wanna Be Startin' Somethin.
  • Demi Lovato, lors de son Demi World Tour à Baltimore, rend hommage à Michael Jackson en interprétant Thriller sur scène.

Style artistique et influences

Musique

Bien qu'il soit considéré comme le « roi de la pop », Michael Jackson s'est attaqué à plusieurs styles musicaux. D'un registre disco-funk dans Off The Wall, il est passé à un style mélangeant funk, hard rock (Beat It), ballade, soul (Thriller) jusqu'au R'n'B dans ses derniers albums.

L’identité sonore de Michael Jackson, outre ses constituants mélodiques et rythmiques, est construite de façon audible et tangible sur un phénomène de physicalité qui fait la part belle au bruitisme buccal, guttural, respiratoire ou corporel d’un chanteur dansant même en studio. À ses débuts, le jeune Michael Jackson doit sa technique vocale en grande partie à Diana Ross. En octobre 1969, il est décidé que Michael habiterait chez Diana Ross. Il lui arrivait souvent de l'observer en train de répéter. Il confessera plus tard : « C'était elle que j'étudiais, sa façon de bouger, sa façon de chanter, sa façon d'être, tout simplement. Et après, je lui disais, « Je veux être exactement comme toi, Diana. » » Mais Michael doit surtout à Diana Ross ses ooohs. À ses débuts, Michael Jackson ponctuait presque toujours ses vers de ooohs. Pas un long oooh, mais plutôt une exclamation soudaine. Diana Ross usait de cet effet sur beaucoup des chansons enregistrées avec les Supremes, et le jeune Michael était ravi de se l'approprier.

 

Danse

Outre sa musique, Michael Jackson a également innové par ses talents de danseur, devenant l'icône de la danse à illusion. Le moonwalk, exécuté pour la première fois sur NBC le 26 mai 1983 sur le titre Billie Jean, deviendra au cours du temps sa signature. Outre le moonwalk, Michael Jackson pratiquait également sur scène des pas de danses tels que le sidewalk, l'airwalk, le turnwalk et plus particulièrement le lean (ou anti-gravity lean), un pas de danse particulier qui consiste à se pencher en avant de 45° et pouvoir se relever sans difficulté, exécuté pour la première fois par Jackson et ses danseurs lors du clip de Smooth Criminal. Il a également popularisé le robot dance, en particulier sur le titre Dancing Machine alors qu'il était encore membre des Jackson 5.

 

3.jpg

Michael Jackson 2nd June 1988.

"Wiener Stadion" venue in Vienna, Austria.

Scène

 

Article détaillé : Tournées de Michael Jackson.

Pionnier dans son style musical et dans son style de danse, Michael Jackson a également fait impression sur scène, particulièrement au travers de ses tournées, qui, pour l'époque, furent, les unes après les autres, impressionnantes en termes de moyens mis en place, d'effets pyrotechniques et de chorégraphies musicales. Si, en 1987, la tournée du Bad World Tour fut la plus grande tournée solo d'un artiste dans une carrière musicale, elle ne fut dépassée que par le HIStory World Tour, en 1997. Cette dernière comprenait pas moins de 160 personnes mobilisées à temps plein sur la tournée ainsi que trois scènes différentes permettant d'enchaîner les concerts. Pour chacune des scènes, sept camions d'un total de 200 tonnes étaient nécessaires, auxquels s'ajoutaient vingt-deux camions pour le matériel technique, ce qui représente quarante-trois camions au total, un convoi à l'image du gigantisme de cette tournée.

Ce qui caractérisait les spectacles de Michael Jackson lors de ses tournées est notamment son entrée sur scène. Si lors du Bad World Tour il apparaît dans un nuage de fumée, les effets sont beaucoup plus recherchés pour ses tournées suivantes. Lors du Dangerous World Tour il est éjecté au travers de la scène par une trappe restant par la suite plusieurs minutes sans bouger, tandis que dans le HIStory World Tour il apparaît au travers d'une fusée futuriste. Michael Jackson participa très tôt aux tournées avec ses frères au sein des Jackson 5. Leur première tournée fut en 1970 et la dernière, le Victory Tour, en 1984.

 

4.jpg

Michael Jackson interprétant The Way You Make Me Feel

lors du Bad World Tour, en 1988.

 

 

Engagements et relations médiatiques

Action caritative

Michael Jackson a composé plusieurs œuvres caritatives dont :

  • We Are the World, pour collecter des fonds pour lutter contre la famine en Éthiopie ;
  • Heal the World, visant à récolter des fonds pour la lutte contre la famine, la pauvreté et les maladies infantiles ;
  • Man in the Mirror, appel à la paix et à l'amour, dont le clip montre les grands moments du XXe siècle et dénonce la pauvreté dans le monde ;
  • Gone Too Soon, chanson en hommage à Ryan White, un jeune garçon victime du SIDA ;
  • Earth Song, hymne pop-gospel contre la destruction de l'environnement ;
  • What More Can I Give, pour récolter des fonds qui iront aux victimes des attentats du 11 septembre 2001 ;
  • From The Bottom Of My Heart (sortie annulée) pour aider les victimes de l'ouragan Katrina

5.jpg

Statue de cire du chanteur Michael Jackson

au Musée Tussaud de Londres, en 1992. 

 

 

En 1980, Michael Jackson donne un concert caritatif au Nassau Coliseum à New York intitulé UNICEF Benefit Concert, en faveur de l'UNICEF. Michael Jackson récolte et donne 5 millions de dollars pour des œuvres caritatives grâce à la tournée Victory Tour. Le 27 janvier 1984, lors du tournage d'une publicité pour Pepsi-Cola, une étincelle provoquée par les équipements pyrotechniques met le feu aux cheveux de Michael Jackson. Michael est amené en urgence au Cedars Sinai Hospital pour des brûlures au deuxième et troisième degré du cuir chevelu. Avec l'argent qu'il touchera de l'assurance (un million et demi de dollars américains), il créera le Michael Jackson Burn Center, un centre pour les grands brûlés. En mai 1984, il est reçu par le président Ronald Reagan à la Maison Blanche, où il est décoré pour son implication dans une campagne de lutte contre l'alcool au volant. En 1985, Michael Jackson coécrit avec Lionel Richie la chanson We Are the World pour une œuvre de charité en faveur de la lutte contre la famine en Éthiopie. We Are the World réunit quarante-quatre chanteurs différents dont Harry Belafonte, Cyndi Lauper, Diana Ross, Ray Charles, Stevie Wonder, Bruce Springsteen et Tina Turner. Le single se vend à plusieurs millions d'exemplaires aux États-Unis, devenant le single à but caritatif le plus vendu de tous les temps.

 

En 1992, Jackson annonce la création de son organisation caritative Heal The World Foundation qui a pour mission de fournir des médicaments pour les enfants et pour lutter contre la famine et les abus sexuels sur mineurs. Jackson déclare qu'il veut améliorer les conditions des enfants partout dans le monde. Tous les bénéfices du Dangerous World Tour sont versés à des organisations caritatives, dont la Heal The World Foundation. En juin 1999, Michael Jackson rejoint Luciano Pavarotti pour un concert à Modène, en Italie. Les bénéfices du concert ont été versés à l'association à but non lucratif War Child, l'Opération Allied Force et les enfants de Guatemala

 

 

1997 par Elton John avec son single Candle In The Wind).

Le 3 mars 1988, lors du Bad World Tour, Michael Jackson donne un concert privé dans la ville de New York, au Madison Square Garden. Tous les bénéfices de ce concert sont versés à l'organisation caritative afro-américaine, la United Negro College Fund.

 

Allemagne. Ces concerts réunissent sur scène avec Michael Jackson certaines des plus grandes stars mondiales (Andrea Bocelli, Mariah Carey, Scorpions, Noa, Ringo Starr, etc.

). Tous les bénéfices des deux concerts sont versés à la Nelson Mandela Children's Fund, la Croix-Rouge et l'UNESCO. Une chanson écrite pour l'occasion, What More Can I Give, ne sera finalement pas interprétée sur scène ni commercialisée avant les attentats du 11 septembre 2001.  mais est quand même disponible en téléchargement payant sur Internet, et les fonds récoltés iront aux victimes des attentats du 11 septembre. Une version espagnole a aussi été produite, Todo Para Ti, avec entre autres Shakira, Ricky Martin, Gloria Estefan, ainsi qu'un clip (pour la version anglophone).

 

Après la mort du chanteur, les biens de Michael Jackson ont été placés dans un fonds privé. Ses trois enfants ainsi que sa mère Katherine, qui en a la garde, doivent recevoir 80 % des biens de la star, le reste devant aller à des organisations caritatives Plusieurs artistes tels que Lionel Richie, Whitney Houston, Usher, Dionne Warwick, Wyclef et Jermaine Jackson, vont reprendre la chanson Will You Be There. Les recettes de la vente seront redistribuées pour moitié à la Cardiac Foundation de Larry King. L’autre moitié ira à une autre association caritative.

 

Michael Jackson - Will You Be There?  

 

Vidéoclips

 

Michael Jackson est reconnu comme le précurseur du clip vidéo au format de mini-film servant à la promotion, qui a transformé le monde de la musique. En effet, pour la première fois avec Thriller, réalisé par John Landis, un scénario construit apparaît dans un clip vidéo coûtant plus de 500 000 $. Sa durée inhabituelle lors de sa sortie en 1983 (14 minutes précédées de 45 minutes de son making-of, également procédé innovant) et sa chorégraphie ont fait son succès, tout comme celui de la chaîne américaine MTV. Il est d'ailleurs le premier chanteur afro-américain diffusé sur cette chaîne. Mais Thriller n'est pas la première vidéo dans laquelle il s'implique. En effet, le clip de Can you feel it (une chanson des Jacksons) est inspiré de Rencontres du troisième type et imaginé par l'artiste lui-même.

Parmi ses clips les plus célèbres figurent Billie Jean, Beat it, Thriller, Bad (réalisé par Martin Scorcese), The Way You Make Me Feel, Smooth Criminal, Black or White dans lequel il innove en introduisant le procédé de morphing à un niveau jamais vu auparavant  Ghosts, Remember the Time, Jam, ou encore Scream estimé comme le clip le plus cher jamais réalisé (7 millions de dollars américains, devant le deuxième plus cher à « seulement » 2,7 millions). Quatre de ses clips sont parmi les quinze plus chers vidéoclips de l'histoire (à plus de 1 million de dollars américains). 

                                                                           



04/04/2018
19 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 173 autres membres