LUZ CASAL / JOAN BAEZ / JOE COKER / WILSON PICKETT / JAMES BROWN / BARRY WHITE

 

 

 

bonjour

Je viens vous partager ces différentes vidéos que je vous ai choisi car je les apprécie et c'est de mon époque

. Mais j'espère vous faire plaisir à vous toutes et tous et aussi aux Personnes qui non pas de blog et restent fidèles à mes articles

. Merci à vous toutes et tous bon Lundi et les jours suivant.

Un petit mot, aujourd'hui c'est mon Anniversaire et oui j'arrive dans la ZONE 4 ceci veux dire 4ème âge MDR 74ans

. Il faut aller de l'avant et profiter chaque jour que l'on ce lève et vous dire oufffffffffff je profite aujourd'hui je ne sais pour demain

. C'est  prendre la vie  comme nous le souhaitons surtout car cet année 2017 n'est pas fortiche. Je vous dit à bientôt. 

Amitiés Danielle

 

A.jpg

 

 

Piensa en mi ~ Luz Casal

 

Luz Casal, (María Luz Casal Paz) est une chanteuse espagnole née le 11 novembre 1958 à Boimorto, en Galice, mais ayant grandi dans les Asturies.

La chanson mexicaine Piensa en mí, composée en 1937 par Agustín Lara régulièrement diffusée sur les ondes, évoque le film de Pedro Almodóvar dont elle était l’emblème lors de sa sortie en 1991 : Talons aiguilles. Pour beaucoup, elle est également indissociable de la voix chaude et rocailleuse qui l’interprète, celle de Luz Casal

. Or, si le nom est connu, l’artiste, quant à elle, reste un mystère pour la plupart des francophones.

Luz, comme l’appellent les Espagnols, n’est pourtant pas la voix d’un seul succès, mais une artiste multifacettes de talent

. Auteur-compositeur-interprète, elle passe des rythmes rock des années 1980 aux ballades intemporelles

. Découverte en 1980 avec un titre à la sonorité rock prononcée, elle enchaîne durant les années suivantes les douces complaintes amoureuses et les atmosphères pop-rock dynamiques, avant de signer en 2004 son dixième album, où ressort plus que jamais son intérêt pour la France

. En effet, le titre phare de l’album est une reprise de Duel au soleil d’Étienne Daho (Un nuevo día brillará) et son interprétation d'Octobre de Francis Cabrel (Octubre) a été saluée unanimement par la critique.

 

AA.jpg

Régulièrement tournées vers les relations amoureuses, les chansons de Luz n’ont pourtant rien de monotone et certaines sont représentatives de son humour ou de son engagement, comme Ecos, issue du dernier album et dédiée aux Attentats du 11 mars 2004 à Madrid.

Simple et chaleureuse, la chanteuse, qui se dit « allergique à l’arrogance », entretient depuis toujours des relations très fortes avec son public d’Espagne et d’Amérique du Sud, où elle est désormais une grande idole populaire. Elle est également très appréciée en Grèce et en France, bien que ses admirateurs, encore majoritairement d’origine hispanique, restent plus que discrets

. Sa courte tournée en France en décembre 2004 et son final à l’Olympia ont assuré sa consécration populaire et critique.

En 2007, elle reçoit la Médaille d'or du mérite des beaux-arts par le Ministère de l'Éducation, de la Culture et des Sports.

 

AAA.jpg

 

Joan Baez - Gracias a la vida

 

Enfance

Le père de Joan, Albert Baez, est né à Puebla au Mexique du révérend Alberto Baez

. Albert a deux ans lorsque son père se convertit du catholicisme au méthodisme pour devenir pasteur aux Etats-Unis

. Il grandit à Brooklyn, où son père prêche

. Il pense devenir pasteur, puis se tourne vers l'étude des mathématiques et de la physique

. Il est le co-inventeur du microscope à rayons X, et l'auteur d'un manuel de physique couramment utilisé aux États-Unis

. Il refuse de travailler au « projet Manhattan » pour construire la bombe atomique à Los Alamos

. Cette décision aura une influence profonde sur sa fille, la jeune Joan

. Il refuse également tout travail dans l'industrie de la Défense pendant la guerre froide.

La mère de Joan Baez, Joan Bridge Baez (1913-2013), est née à Édimbourg, en Écosse

. Elle est la deuxième fille d'un prêtre de l'Église épiscopale écossaise

. Leur rencontre a lieu lors d'une soirée au lycée de Madison, New Jersey. Après leur mariage, ils vivent en Californie

. La famille de Joan Baez se convertit au quakerisme pendant l'enfance de Joan Mimi, la sœur cadette de Joan.

Joan Baez naît à Staten Island, New York, le 9 janvier 1941.

 

Elle a deux sœurs : l'une aînée, Pauline, et l'autre cadette, Mimi.

Pauline se mariera avec le peintre Brice Marden en 1960, et divorcera quelques années plus tard

. Leur fils est le musicien Nick Marden

. Pauline se remariera et aura une fille, Pearl Bryan

. Mimi est chanteuse, guitariste et militante, fondatrice de l'organisation Bread and Roses

. Elle se mariera avec le chanteur et parolier Richard Fariña qui meurt dans un accident de moto en 1966

peu de temps après avoir édité son seul roman

. Mimi se remariera en 1968 avec Milan Melvin au Big Sur Folk Festival

. Joan a écrit la chanson Sweet Sir Galahad à leur intention

. Mimi meurt en juillet 2001 d'un cancer neuro-endocrinien.

 

AAAA.jpg

 

Joan Baez (née Joan Chandos Baez ; se prononce en français /ʒɔn bɛz/, en anglais /oʊn baiɛz/) est une auteure-compositrice-interprète américaine de musique folk, née à New York le 9 janvier 1941.

Joan Baez est l'une des voix des années 1960 et 1970

. Cette soprano, souvent surnommée « la reine du folk », « la madone des pauvres gens », impose Bob Dylan et ses chansons au public américain ainsi qu'au monde entier

. Elle chante des ballades anglo-irlandaises adaptées en folk américain au gospel

. Son titre le plus connu en France est Here's to you, sorti en 1971. Très présente sur les scènes mondiales, elle participe à des événements musicaux tels le Festival de folk de Newport, le festival de Woodstock, ou encore le Live Aid de 1985.

Soucieuse de son rôle d'artiste engagée à délivrer un message de paix et de liberté, contre la guerre et l'injustice sociale, elle est notamment une amie et supportrice du pasteur Martin Luther King, elle multiplie les apparitions sur toute la planète

. On peut citer les marches pour les droits civiques sur Washington, les manifestations antiségrégationnistes de l'Alabama, ou encore la visite de camp de prisonniers de guerre américains sous le feu des bombardements pendant la guerre du Viêt Nam.

 

Droits de l'homme

Au début des années 1970, Joan Baez rejoint les rangs d'Amnesty International

. Sept ans après son action au Nord-Vietnam, elle publie une lettre ouverte dans laquelle elle dénonce le viol des droits humains par les autorités vietnamiennes. Cette publication provoque alors de nombreuses réactions d'opposition de la part de militants de gauche.

La chanteuse fonde sa propre association, Humanitas International, qui dénonce les violations des droits humains

. En 1981, Alors qu'elle visite le Chili, le Brésil et l'Argentine elle n'est pas autorisée à chanter car les régimes totalitaires en place dans ces pays ne veulent pas lui donner une tribune d'expression

. Après les manifestations de la place Tian'anmen en 1989, Joan Baez écrit la chanson China dans laquelle elle condamne le Parti communiste chinois qui a écrasé des milliers d'opposants au régime.

 

AAAAA.jpg

 

Joe Cocker - Feelin' Alright (Live-HQ)  

 

 

Origines

Joe Cocker est né sous le nom de John Robert Cocker, le 20 mai 1944 au 38, Tasker Road, dans la banlieue de Crookes de Sheffield, cité minière et sidérurgique du nord de l’Angleterre

. Il est le fils cadet de Harold Cocker (1907-2001), fonctionnaire et de Madge Cocker (née Lee) (1910-1984), mariés en 1937 et qui avaient donné naissance à un premier fils, Victor en octobre 1940

. Selon différents récits de membres de la famille, il reçoit son surnom de Joe soit parce qu'il pratiquait, enfant, un jeu appelé « Cowboy Joe » ou de par un laveur de vitres du voisinage qui s'appelait Joe. Élevé au son du rock naissant et surtout du skiffle, les influences musicales principales de Joe sont Ray Charles et Lonnie Donegan

. La première expérience de chant en public de Joe a lieu à douze ans lorsque son frère aîné Victor l'invite sur scène à l'occasion d'une représentation de son groupe de skiffle The Headliners

. C'est en 1960 qu'avec trois amis Joe forme son premier groupe : The Cavaliers dans lequel il est batteur puis chanteur

. À l'occasion de leur premier spectacle dans un club de jeunes, on raconte qu'on leur fait payer le droit d'entrée

. The Cavaliers se séparent au bout d'un an et Joe quitte l'école en 1960 pour devenir apprenti plombier/gazier dans la compagnie Gasboard tout en continuant une carrière musicale.

En 2012, Joe Cocker est fait membre de l'Ordre de l'Empire britannique (Order of the British Empire) à l'occasion de l'anniversaire de la reine, pour services rendus à la musique

. En 2013, il donne une série de concert le Fire it up tour en europe et enregistre en avril un album live à Cologne, le premier depuis vingt ans.

 

AAAAAA.jpg

  

 

Il meurt le 22 décembre 2014 dans sa maison de Crawford dans le Colorado, des suites d'un cancer du poumon

Vie personnelle

En 1963, Joe Cocker se lie avec Eileen Webster qui habite aussi Sheffield

. Le couple se fréquente avec des pauses pendant les treize années qui suivent pour se séparer définitivement en 1976

. En 1978, Joe Cocker déménage pour un ranch que possédait Jane Fonda à Santa Barbara aux États-Unis

. C'est Pam Baker, directrice de camps de vacances et fervente admiratrice de Cocker, qui convainc l'actrice de le louer au chanteur

. Baker commence à fréquenter Cocker et ils finissent par se marier le 11 octobre 1987.Le couple réside au Mad Dog Ranch à Crawford dans le Colorado (États-Unis) jusqu'à la mort de Joe Cocker.

Joe Cocker n'a aucun lien de parenté avec le musicien natif de Sheffield Jarvis Cocker, en dépit de bruits qui ont couru (particulièrement en Australie où le père de Jarvis, Mac Cocker, fut disc-jockey et laissa croire à ses auditeurs qu'il était le frère de Joe Cocker).

 

AAAAAAA.jpg

 

Wilson Pickett - In The Midnight Hour

 

 

Wilson Pickett était un chanteur américain de Soul et de Rhythm and Blues né le 18 mars 1941 à Prattville (Alabama), décédé le 19 janvier 2006 d'une crise cardiaque, à Reston (Virgine)

. Il fut dans les année 60 un pionnier de la musique soul, célèbre pour ses interprétations de In the Midnight Hour, Mustang Sally, Funky Broadway et Land of 1 000.

 

Début de carrière

Il commence sa carrière de chanteur comme choriste de gospel dans l’église baptiste de Prattville

. Il était le plus jeune d’une famille de 11 enfants, mais régulièrement battu par sa mère, il part en 1955 vivre avec son père à Détroit dans le Michigan.

Arrivé à Détroit, il forme son premier groupe de gospel, The Violinaires

. En 1961, il rejoint le groupe de rhythm and blues, The Falcons, qui cherchait un nouveau chanteur et auquel participe aussi Eddie Floyd, une autre future vedette de la musique soul.

En 1962, Pickett connaît un premier succès au sein des Falcons avec I Found a Love, mais peu après avoir enregistré I Found a Love, il décide de se lancer dans une carrière solo, et en 1963 il rejoint le label de Lloyd Price, Double L Records. Pickett connaît alors son premier succès en tant qu’artiste solo avec It’s Too Late — à ne pas confondre avec le titre de Chuck Willis — qui entrera au hit-parade le 27 juillet 1963.

 

AAAAAAAA.jpg

La consécration

En 1991, Pickett est intronisé au sein du Rock and Roll Hall of Fame et deux ans plus tard, la Rhythm and Blues Foundation lui remettra le Pioneer Award

. Il est popularisé comme un des héros du film Les Commitments d'Alan Parker mais sans apparaître à l'image.

Pickett sort son dernier album It's Harder Now en 1999 et a donné son dernier concert fin 2004.

Citations

Aretha Franklin a dit de lui : « Ami de Détroit, Wilson Pickett était l'un des plus grands chanteurs de Soul. »

Pickett a dit de lui-même en 2001 : « Si je n'avais pas été dans le show-business, je crois que j'aurais été vagabond ou quelque chose comme ça. »

 

AAAAAAAAA.jpg

 

James Brown - I Feel Good (Legends of Rock 'n' Roll)

 

 

James Joseph Brown Jr., né le 3 mai 1933 et mort le 25 décembre 2006, est un musicien, chanteur, auteur-compositeur, danseur et producteur américain.

Un des initiateurs du funk, il est fréquemment surnommé The Godfather of Soul

. Tout au long d'une carrière qui a couvert six décennies, Brown est l'une des figures les plus influentes de la musique populaire du XXe siècle et est réputé pour ses performances scéniques. En 2004, le magazine Rolling Stone le classe à la septième place dans sa « list of the 100 Greatest Artists of All Time ».

Après une période de prison pour cambriolage, Brown commence sa carrière comme chanteur de gospel en Géorgie avant d'intégrer et de devenir la figure de proue d'un groupe de R&B vocal (The Famous Flames)

. Brown accède à une notoriété nationale à la fin des années 1950 avec des ballades comme Please, Please, Please et Try Me et se bâtit une réputation d'inlassable performeur scénique

. Brown connaît son apogée dans les années 1960 avec des succès colossaux (Papa's Got a Brand New Bag, I Got You (I Feel Good) et It's a Man's Man's Man's World). À la fin des années 1960, Brown modifie son approche musicale, passant d'un mix musical fondé sur le blues et le gospel vers une approche africanisée qui jette les bases et ouvre la voie au développement de l'ensemble du courant funk

. Au début des années 1970, Brown a totalement établi le son du funk avec la formation des The J.B.'s et des enregistrements tels que Get Up (I Feel Like Being a) Sex Machine ou The Payback

. Brown est également remarqué pour des titres à commentaire social, notamment avec le single Say It Loud - I'm Black and I'm Proud en 1968. Brown a continué à se produire et enregistrer jusqu'à son décès en 2006.

Brown détient le record de l'artiste ayant placé le plus grand nombre de singles au sein du Billboard Hot 100 sans avoir jamais atteint la première place du classement

. Il a toutefois classé 17 de ses titres en tête des « R&B charts ».

Il aura notamment inspiré de futures célébrités dans l'histoire de la danse, dont Michael Jackson et Prince.

 

AAAAAAAAAA.jpg 

La danse

Brown a un style de danse remarquable qu'il travaille en permanence et qui fait de lui une influence marquante de ceux qui le suivirent

. On retrouve notamment son influence par exemple dans le breakdance et chez pratiquement tous les artistes de funk

. Le Moonwalk de Michael Jackson est probablement allé puiser dans le pas de danse glissant de Brown

]. Et son traditionnel grand-écart est adopté par Prince Brown disait à ce sujet : « Je leur ai appris tout ce qu’ils savent, mais pas tout ce que je sais ! ».

La performance de Brown sur scène est un mélange de routines soigneusement répétées et d'improvisation.

Il a compris que le rythme est sa plus grande force, et capable de danser plus vite que n'importe qui, il adopte toutes les danses qui naissent dans les clubs de noirs et les adapte pour en faire un style propre et créer notamment une danse qui porte son nom, la James Brown.

 

Barry White - My Everything  

 

 

Barry Eugene White, de son vrai nom Barrence Eugene Carter, , est un chanteur, compositeur et producteur américain de rhythm and blues et de soul des années 1970 jusqu'au début des années 2000.

 

Né à Galveston, au Texas, d'une mère célibataire, Barry White grandit dans la banlieue de Los Angeles et devient membre d'un gang durant son adolescence

. À 17 ans, il est condamné à quatre mois de prison pour le vol de 300 pneus d'un concessionnaire Cadillac d'une valeur de 30 000 dollars

. C'est en prison en 1960 et en écoutant à la radio le tube d'Elvis Presley It's Now or Never, signifiant en français « C'est maintenant ou jamais », qu'il prend conscience de la mauvaise tournure de sa vie et de l'absurdité de son incarcération

. Cette chanson a un tel impact qu'il souhaitera donner un tout autre sens à son existence, en décidant notamment qu'il ferait quelque chose de positif dans sa vie et se consacrerait à la musique.

 

AAAAAAAAAAA.jpg 

 

En août 1999 il séjourne à l'hôpital pour un problème d'hypertension et est contraint d’annuler plusieurs concerts

. Il est à nouveau hospitalisé en septembre 2002 et est en attente d'un don de rein, car les siens sont défaillants à la suite de nombreuses années d'hypertension

. Mis sous dialyse à la suite de multiples ennuis de santé (diabète, hypertension et insuffisance rénale), il décède le vendredi 4 juillet 2003 à Los Angeles à l’âge de 58 ans au Centre médical Cedars-Sinai, après une longue lutte contre la mort

. Il laisse derrière lui huit enfants, de trois femmes : sa première femme qu'il surnomme "Marie" dans son autobiographie, une relation illégitime qui lui a donné une fille lors de son premier mariage, et sa deuxième épouse Glodean, avec qui il restera marié jusqu'à sa mort malgré leur séparation

. Sa dernière compagne, Katherine Denton, a donné naissance après son décès à une petite fille nommée Barrianna, mais la reconnaissance de Barry White comme père de cet enfant a donné lieu à un procès avec ses ayants droit, perdu par madame Denton.

Le 21 mai 2003, la municipalité de Los Angeles décide de donner le nom de Barry White à un parc public situé dans le district de South Park où il a grandi et dont il s'est fait le défenseur.

  



27/03/2017

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 194 autres membres