BLOG EN PaUSe JE SUIS MALADE

oivdh3nj.jpg
 

1.jpg

 

 

Bonjour

Un article sur cette région qu'est la Vercors. Vous allez découvrir de magnifiques paysages

. j'espère que ce voyage vous plaira paysages et la vie difficile que les gens de cette région ont eu à une époque. pendant la guerre  

 

je voulais vous dire comme il est long cet article et intéressant il restera jusqu' à Samedi au moins c est de mon point de vu  

Danielle

 

2.jpg

 

3.jpg 

Situation

Le Vercors est un massif des Préalpes situé dans le Sud-Est de la France, à cheval entre les départements de l'Isère et de la Drôme (région Auvergne-Rhône-Alpes), à une centaine de kilomètres au sud-est de Lyon

. Sa superficie est d'environ 135 000 hectares, avec soixante kilomètres de longueur du nord au sud et quarante de largeur d'ouest en est, ce qui en fait le plus grand massif des Préalpes du Nord.

Il est entouré par le massif de la Chartreuse au nord-est, le massif du Taillefer face à la Matheysine à l'est et le massif du Diois au sud

. C'est avec ce dernier qu'est établi le seul prolongement géographique, à l'extrémité sud-est du Vercors, au niveau du col de Menée à 1 457 mètres d'altitude. Il est arrosé du nord-est au nord-ouest par l'Isère, à l'est par le Drac (Trièves) et au sud par la Drôme (Diois)

. À l'ouest, il domine la vallée du Rhône.

 

Vercors vue du ciel

 

Le Vercors est une île, un espace de montagne, de liberté et de nature protégée, perché sur un haut plateau, dont l'altitude varie de 1000 à 2340 mètres, situé à 2 pas de Grenoble, c'est aussi un Parc Naturel Régiona

l. Le Vercors est un ensemble de villages situés à moins de 15 minutes les uns des autres, reliés par des moyens de transport « propres ».

Des couleurs et paysages à couper le souffle. En atteste, ces grandes falaises, si belles au couchant, qui vous enivrent pour rappeler les fameuses Rocheuses
aux Etats-Unis.

 

Survol du Vercors: "Le Visiteur du ciel"

 

Je vous présente un diaporama que jai réalisé en fractales de synthèse et qui vous transportera à bord dun planeur virtuel au sein du massif du Vercors comme je le faisais jadis à bord de ces chers planeurs depuis le Centre de Vol à Voile de Valence.

 

  Construction des Routes du Vercors à voir ou à revoir

 

Inimaginable     !!! et totalement fou..... et dire que maintenant le casque est obligatoire     !!!   

Bravo pour cette vidéo, ils avaient un sacré     courage, nos ainés !

 

http://vercorstv.wmaker.tv/In-Memoriam-les-Grands-Goulets_v497.html

 

CLIQUER ET VOUS VERREZ LA
VIDEO EXTRAORDINAIRE ET VOIR LES CONDITIONS DE TRAVAIL PENIBLE ET DANGEREUX
POUR CES HOMMES COURAGEUX    DANIELLE

 

4.jpg

Percée du Grand Rocher – 1895

 

Le village de Malleval est également attaché à un épisode dramatique de la résistance en Vercors

. Une section s’y est retrouvée piégée par les troupes de montagne nazies

. Les habitants ont subi des exactions atroces similaires à celles commises par les SS à Oradour-sur-Glane

. Un monumental gisant taillé dans la roche et disposé dans un champ rappelle au passant ce volet de l’histoire de la résistance en Vercors.

Pour la petite histoire, l’abbé Grouès (connu comme « Abbé Pierre ») était à la tête d’une section ayant réussi à sortir de la nasse.

Les résistants se sont battus contre les Allemands dans cette magnifique région
Et , combien y ont laissé  leur vie
 
 
Cliquer sur le dessus pour savoir comment ces Hommes ce sont battues Danielle 
merci à une Amie  qui m a envoyer ceci 
 
Elle a un passé très douloureux
durant la dernière guerre .
On ne peut oublier le dévouement et le sacrifice de tous ces résistants
Grenoble avec son musée de la Résistance comme Lyon résume aussi cette région qui a tant souffert .
 
Les grottes de Choranges aussi sont si belles à visiter et la liste est longue
Villars de Lans aussi est une très belle région

 

 

 

 

 

 

les Grands Goulets - Vercors

 

Plusieurs entreprises vont se succéder sur le tronçon des Grands Goulets, sans pouvoir mener à bien ce travail, et il faudra que la commune de La Chapelle-en-Vercors vote en 1844 un budget extraordinaire pour que le chantier puisse être achevé.

 

5.jpg

 

La route est terminée et accessible aux voitures en 1854

. Le 4 août 1866, l’ouverture du tunnel de Rousset parachève la Grande Voie nº 10, Die ~ Pont-en-Royans, dont les Grands Goulets font partie.

Parce qu’il fallait bien nourrir (et désaltérer !) les ouvriers du chantier, une première baraque s’était installée au tout début de la route, côté La Chapelle, là où la Vernaison commence à attaquer la falaise

. Elle fut bientôt rejointe par d’autres, qui donnèrent leur nom au hameau (Les-Barraques-en-Vercors

. Je sais, il y a une petite curiosité orthographique)

. Au début du siècle dernier, les baraques se sont transformées en hôtels accueillant les touristes qui faisaient l’aller-retour dans la journée, juste pour le plaisir de parcourir cette route hors du commun, dont la renommée est vite devenue européenne.

 

6.jpg

 

Les Barraques-en-Vercors, l'entrée des Grands Goulets.

 

Incendiés en 1944 par les Allemands, ils furent reconstruits à la Libération

. Mais leur sort était étroitement lié à celui de la route historique, dont la fermeture entraîna celle de ces établissements

. Depuis mai 2014, l’hôtel-restaurant des Grands Goulets revit grâce à un nouveau propriétaire venu du sud de la France

. Il s’est attaché à lui conserver un look rétro évoquant les années où l’endroit attirait une foule de touristes et vacanciers, dont des cé lébrités comme Marie Curie ou le roi du Maroc

 

Ouvriers du vertige
Dans la première phase des travaux, quand ingénieurs et ouvriers étaient confrontés à une simple falaise de calcaire au milieu de laquelle il fallait accrocher une route, était utilisée par les ouvriers « boute-feu » une technique incroyable, déjà évoquée à propos de la route de Combe-Laval, qui demandait un courage forçant le respect. Tout ceux qui ont parcouru la route des Grands Goulets avant 2008 en gardent un souvenir… inoubliable.

 

7.jpg

 

Cette technique et ce travail sont remarquablement illustrés dans la vidéo In Mémoriam, les Grands Goulets, que l’on trouve sur la WebTV de l’association Vercors-TV – parmi d’autres, souvent passionnantes, sur le Vercors, son histoire, ses routes, et certains des métiers induits.

 

8.jpg

 

Un tunnel au top
Suite aux accidents sus-cités, donc, la partie la plus spectaculaire, et aussi la plus dangereuse, de la route des Grands Goulets a été fermée en 2004 (le portail de la photo ci-dessus se situe à une centaine de mètres à droite de l’entrée aval du tunnel), et rigoureusement interdite à tout usager

. Il s’est dit un temps, dans le Vercors, qu’exception serait faite pour la transhumance des moutons, qui traditionnellement empruntait la route « historique ». C’est inexact, et désormais les moutons eux-mêmes passent par le très moderne tunnel inauguré le 28 juin 2008, qu’ils ont eu le privilège d’emprunter avant même qu’il ne soit ouvert au public !

 

9.jpg

 

La construction de ce tunnel, d’une longueur de 1 700 m, aura été le plus gros chantier du département de la Drôme

. L’Hôtel le Refuge, que l’on aperçoit sur la vidéo et qui continue à surplomber joliment la Vernaison, a servi de bureau de chantier à la Direction des routes du département, à Bouygues BTP et à la cinquantaine d’entreprises, en majorité locales, en charge des travaux

. Coût : 50 millions d’euros pour le Conseil Général, dont 6,5 millions d’apport de l’Union Européenne, avec des travaux sur 3 ans, 6 jours sur 7 et 24 heures sur 24. Au gabarit actuel, ce tunnel est éclairé a giorno, et la vitesse y est limitée à 70 km/h.

 

10.jpg

 

A l’évidence, les leçons des accidents survenus ces dernières années dans des tunnels routiers ont été tirées ici

. Cela va des seize niches de sécurité équipées d’un téléphone aux six galeries d’évacuation où l’air, maintenu en surpression permanente, interdit en principe qu’elles soient envahies par les fumées en cas d’incendie. Elles ouvrent directement sur… l’ancienne route, qui a permis d’éviter la construction d’un tunnel de secours

. Ces galeries sont désormais l’unique moyen d’accéder à ce qui fut la plus belle des routes du vertige du Vercors, mais on n’est pas allé jusqu’à susciter un incident de sécurité pour y faire un petit tour ! (Voir plus bas la note du 26-03-15.) Niches et accès aux galeries d’évacuation sont reliés par des « lignes-guide », sortes de mains courantes fixées dans la paroi du tunnel, et permettant de rejoindre l’abri le plus proche même en cas d’absence totale de visibilité (on aperçoit ces lignes-guide sur la photo, de part et d’autre de l’ouverture).

Il va sans dire que cette route étant le principal accès à La-Chapelle-en-Vercors et au Col de Rousset depuis le Royans, les locaux apprécient (les touristes et entreprises afférentes, un peu moins). La « réussite » du tunnel est d’ailleurs invoquée, à cor et parfois à cri, par ceux qui, dans le Vercors, souhaitent que l’on fasse la même chose dans les Gorges de la Bourne.

« Tout de même, Charles, quand on pense à tous ces ouvriers qui ont construit la route historique en prenant des risques incroyable

Gorges du Nan

 

2 avril 2017 curiosité naturelle, falaise, montagne, ouvrage d'art, printemps, présence, route

 

11.jpg

 

Le Grand Rocher – Route des gorges du Nan

La D22 qui mène de Cognin-les-Gorges à Malleval compte parmi les voies d’accès historiques au Vercors, achevée en 1894 et arrachée de haute lutte au relief qui à première vu n’autorise aucune voie dans ce secteur

. Une belle portion est tracée dans le rocher au dessus des gorges du Nan

. Les tunnels et encorbellements se succèdent, donnant le sentiment de se glisser à l’intérieur du massif contre la volonté du rocher

. Hors du temps, Totalement dépaysant, et, ce qui ne gâche rien, très peu fréquenté, cette route n’étant qu’une voie d’accès très secondaire vers le secteur des Coulmes

. On peut donc pleinement en profiter à pied ou en vélo.

Justement – Pour les amateurs de vélo, la montée de Cognin au col du Mont-Noir (1421m) présente un dénivelé de 1150m qui le situe aux côtés de grands cols réputés

. C’est donc un parfait terrain d’entrainement, hors des grandes routes des Alpes et de leur circulation touristique gazolée

. Ne pas s’enthousiasmer à la sortie des gorges, les pentes les plus rudes se situent sur l’arrivée vers les champs sous Malleval

. Et le sommet du col est encore loin, un peu plus de la moitié du dénivelé se trouve alors couvert.

 

12.jpg 



11/01/2018
30 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 168 autres membres