bienvenue-chez-daniella.blog4ever.com

bienvenue-chez-daniella.blog4ever.com

LA MUSIQIE ET LA DANSE APPORTE SOLEIL DANS LES COEURS

1.gif

 

 

Bonjour à vous toutes et tous et les Personnes qui non pas de blog 

Je vous ai choisi plusieurs danses pour vous mettre dans l'ambiance et ceci apporte du soleil dans vos cœurs. La Musique et la Danse dans le fait est un sport et oui alors bonne écoute et danses.  

Amitiés Danielle 

 

2.jpg

 

Tango Santa Maria - Gotan Project

 

C'est une histoire écrasante... est un tango

Un merci spécial aux danseurs de la vidéo: Mauro C et Daniela Kizyma et tout le personnel qui a participé à la réalisation de la vidéo originale. 

 

Le tango est une danse sociale et un genre rioplatense (c'est-à-dire du Río de la Plata, soit Buenos Aires et Rosario en Argentine, et Montevideo en Uruguay) né à la fin du XIXe siècle.

Comme forme rythmique, il désigne le plus souvent une mesure à deux ou quatre temps plutôt marqués, mais avec un vaste éventail de tempos et de styles rythmiques très différents selon les époques et les orchestres.

Le tango

comme genre musical englobe quant à lui trois formes musicales sur lesquelles se dansent traditionnellement les pas du tango : tangos, milongas et valses. Le bandonéon, intégré au sein des orchestres de tango, composés majoritairement d'instruments à cordes, est traditionnellement l'instrument phare du tango.

Article détaillé : Tango (musique).

Le tango est une danse de bal qui se danse à deux. C'est une danse d'improvisation, au sens où les pas ne sont pas prévus à l'avance pour être répétés séquentiellement, mais où les deux partenaires marchent ensemble vers une direction impromptue à chaque instant. Un partenaire (traditionnellement l'homme) guide l'autre, qui suit en laissant aller naturellement son poids dans la marche, sans chercher à deviner les pas.

Article détaillé : Technique du tango rioplatense.

Le terme tango, à l'étymologie incertaine, est originaire de la communauté noire d'Amérique latine issue de l'esclavage, et a connu divers sens au sein de cette communauté au cours des siècles, dont l'un des tout premiers fut celui-ci : tango : « Endroit où le négrier parquait les esclaves avant l'embarquement.

 

 

Riccardo Cocchi & Yulia Zagoruychenko - Samba

 

La samba

est un genre musical et une forme de danse ayant émergé au Brésil, dont les racines proviennent d'Afrique à l'époque de l'esclavage ouest-africaine, et sont retracées dans les traditions religieuses africaines, en particulier celles en Angola et au Congo. Les amateurs de samba sont appelés sambistes.

Elle est reconnue dans le monde comme un symbole du Brésil et du carnaval brésilien. Considérée comme l'une des expressions les plus cultes du Brésil, la samba fait partie de l'identité nationale brésilienne. Une journée nationale centrée sur la samba, la journée nationale de la samba, est annuellement célébrée le 2 décembre. La date fut fixée par Luis Monteiro da Costa, conseiller municipal de Salvador, en l'honneur d'Ary Barroso. Il sera le compositeur de Na Baixa do Sapateiro bien qu'il n'ait jamais mis les pieds à Bahia. Ainsi, le 2 décembre marquera la première rencontre d'Ary Barroso et Salvador.

La samba est un style local au sud et nord du Brésil, en particulier à Rio de Janeiro, São Paulo, Salvador et Belo Horizonte. Son importance dans la musique brésilienne traverse toutes les régions du pays, cependant ; des écoles de samba, musiciens de samba et organisateurs de carnaval centrés sur la performance de la samba se situent partout dans le pays. Rio de Janeiro étant la ville brésilienne la plus connue dans le monde, la samba est habituellement utilisée pour identifier les brésiliens.

 

Victor Da Silva - Anna Melnikova | Kremlin Cup 2017 - Show "I Put A Spell On You"

 

Yulia & Riccardo Paso doble WSSDF 2009

 

 

Le paso doble

D'inspiration militaire (marche), apparaît en Espagne dès la fin du XVIIIe siècle1 et devient à la mode dans les années 1920, notamment en France. C'est l'une des danses les plus simples à apprendre au départ. Le pas de base est en effet un pas de marche (le danseur avance du pied droit, la danseuse recule du pied gauche). La tenue du couple est classique, mais il faut ensuite, pour adopter le style typique du paso, se souvenir que le danseur y joue le rôle du torero et la femme, celui de sa muleta. C'est pour cela que l'habit de lumière et l'attitude macho correspondent bien au cavalier, et la robe rouge et l'attitude provocante à la cavalière. La scène finale du film Ballroom Dancing symbolise bien cet état de fait.

C'est dans le contexte des corridas d'Espagne (qui existent depuis le XVIIe siècle) qu'il faut situer les origines du paso doble. L'entrée des toreros dans l'arène était accompagnée d'une musique au rythme marqué et au style martial, inspiré des marches militaires. Au début du XIXe siècle, une danse se développa sur cette musique et dans cet esprit de corrida, lutte entre l'homme et le taureau. L'ensemble de la danse consiste donc en un jeu entre le danseur, la danseuse et le taureau de combat imaginaire.

Le paso doble passe rapidement les Pyrénées pour se développer et prendre tout son essor dans le sud de la France, d'où il conquiert le reste du pays. C'est pour cette raison que de nombreuses figures de base du paso-doble portent des noms français : « sur place », « le huit », « la cape », etc. Ce n'est que plus tard que la codification du paso doble est internationalisée par les Anglais. C'est cette codification qui est utilisée dans le cadre des compétitions de danse sportive.

 

 

Bryan Watson & Carmen Cha Cha Cha WSSDF 2008

 

 

Le cha-cha-chá

est un genre musical inventé en 1954 par le violoniste cubain Enrique Jorrín, de la charanga Orquesta America, dans la première partie du morceau Engañadora (l'autre partie est un rythme de mambo). Le mot « cha-cha-cha », qui désigne également une danse, n'apparaît que dans le morceau Silver Star, et provient du son produit par le frottement des pieds des danseurs sur le sol.

Enrique Jorrín, remarquant les difficultés des danseurs avec le modèle du danzón-mambo (les pas ne sont pas marqués sur le temps, mais sur la syncope), décide de composer des mélodies moins syncopées. Les arrangements de l'orchestre, quant à eux, utilisent toujours la syncope. Ce mélange - la mélodie sur le temps, et l'accompagnement sur le contretemps - est une caractéristique de ce nouveau genre, le cha-cha-cha.

Le cha-cha-cha fait partie des danses de compétition dans la catégorie des danses latines. C'est-à-dire des danses où chacun peut ajouter ses propres figures en plus de celles recensées (à l'inverse des danses standard telles que la valse et le tango). Le cha-cha-cha était appelé également à son origine triple mambo. D'ailleurs, il succède à la mode du mambo, mais devra affronter la concurrence du rock'n'roll, de la bossa nova en 1958, puis de la pachanga en 1960.

Après La Engañadora, d'autres succès ont suivi : Antonio Sánchez (Yo sabía) ; Félix Reina (Angoa) ; Rosendo Ruiz (Rico vacilón, Los Marcianos) ; Rosendo Rosell (Calculadora) ; Richard Egües (El Bodeguero) ; Rafael Lay (Cero codazos). En 1961, Los Machucambos (France), ont connu le succès avec les cha-cha-chas Pepito (mi corazón) (repris par Bourvil) et Eso es el amo.

 

Don Omar - Zumba Campaign Video

 

La zamba

est une musique et une danse traditionnelle argentine. On ne doit pas la confondre avec le samba brésilien.

Cette danse est dérivée de la Zamacueca péruvienne, qui a été créée vers 1824 à Lima, avec des éléments apportés par les danses de cette époque. La zamacueca arriva au Chili vers 1824, puis à Mendoza et entra au nord de l'Argentine depuis la Bolivie. À partir de ce moment on la dansa dans toutes les provinces, sauf Buenos Aires, donnant lieu à la création de quelques descendantes, dont la Zamba.

Comme la chacarera, c’est une danse de couple, ou hommes et femmes se font face. C’est une danse de séduction, le contact se faisant uniquement par l’intermédiaire pañuelos (mouchoirs blancs),. Le jeu d’interprétation est un véritable roman... La poésie des paroles évoque souvent l'amour, les drames, la dureté de la vie rurale argentine...

La structure du texte d'une zamba est définie de façon stricte : elle comprend deux parties (souvent annoncées lors de l'interprétation par des phrases telles que "Primera" ou "Segunda") de deux strophes chacune, et un refrain. Chaque strophe est composée de quatre vers, de sept syllabes les impairs, et de neuf syllabes les pairs. Les deux derniers vers de chaque strophe sont répétés lors de l'interprétation. Les deux strophes se distinguent par le fait que les rimes de la première sont organisées selon le schéma (A-B-A-B), tandis que la seconde voit ses rimes organisées selon le schéma (A-B-C-B).

Un des exemples les plus classiques de la zamba est la "Zamba de mi esperanza", interprétée par de très nombreux groupes et chanteurs folkloriques sud-américains.

 

LAMBADA

 

 

La lambada

est une danse et un genre musical du Brésil, très populaire en 1989, qui mélange carimbo, reggae, salsa et merengue. Lors de cette danse un couple, corps contre corps, ondule des hanches et des épaules et place de temps en temps un de ses genoux entre les jambes du partenaire.

La lambada (danse) continue aujourd'hui de se développer au Brésil et ailleurs au travers de son évolution : le lambada-zouk.

 

Rita Hayworth Dancing - Sway

 



31/03/2018
17 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 166 autres membres