LA FÊTE DE LA MUSIQUE CONTINUE

 

saxophone_5v8mmtk9

 

FÊTE DE LA MUSIQUE ET OUI POUR VOUS DES DANSENT

 

 

 

 

On dansait ainsi dans le temps à mon époque,  alors je vous dirais quand je dansais c'était de même et oui mais il y a longtemps c'est sur mais j'avais un bon guide et danseur extra et je n'ai jamais fait de concours ce n'était pas mon intention je dansais par plaisir ma drogue on peut dire cela et j'étais moi tout simplement. SIMPLE L AMOUR DE LA MUSIQU ET DANSE

 

Là sur cette vidéo un concours sur trois danses différentes CHACHACHA-------- TANGO-------RUMBA   et  les couples en concours dansent chacun ces trois dansent mais différentes extra je trouve du moment que c est la danse.

finale danse de salon Hyeres 23 06 2012 individuels confirmes deb A.VOB

 

 

 

TANGO

 

Sensual Argentine Tango - Julia Juliati and Ronny Dutra. Narcotango - El Aire En Mis Manos.

 

a.jpg 

 

 

 

Le tango est une danse sociale et un genre musical rioplatense (c'est-à-dire du Río de la Plata, soit Buenos Aires et Rosario en Argentine, et Montevideo en Uruguay) né à la fin du XIXe siècle. 

Comme forme rythmique, il désigne le plus souvent une mesure à deux ou quatre temps plutôt marqués, mais avec un vaste éventail de tempos et de styles rythmiques très différents selon les époques et les orchestres. 

Le tango comme genre musical englobe quant à lui trois formes musicales sur lesquelles se dansent traditionnellement les pas du tango : tangos, milongas et valses. Le bandonéon, intégré au sein des orchestres de tango, composés majoritairement d'instruments à cordes, est traditionnellement l'instrument phare du tango.  

Le tango est une danse de bal qui se danse à deux. C'est une danse d'improvisation, au sens où les pas ne sont pas prévus à l'avance pour être répétés séquentiellement, mais où les deux partenaires marchent ensemble vers une direction impromptue à chaque instant. Un partenaire (traditionnellement l'homme) guide l'autre, qui suit en laissant aller naturellement son poids dans la marche, sans chercher à deviner les pas. 

Comme le tango est une marche ou l'on se déplace, les danseurs doivent avancer, ils tournent donc, ensemble, dans le sens du bal : le sens inverse des aiguilles d'une montre. Cela est essentiel car plus le bal tourne de manière fluide et homogène, moins les couples de danseurs se gêneront les uns les autres. À l'inverse, si le bal tourne mal ou trop lentement, du fait du nombre de danseurs trop important, de la musique, ou bien du fait de danseurs qui ont du mal à se fondre dans ce mouvement général du bal, les couples seront gênés au risque même, parfois, de se bousculer. 

De l'espace du bal se dégage aussi une énergie collective du moment, à laquelle tous participent, et qui se retrouve, même inconsciemment, dans la danse du couple.  

 

CHACHACHA

 

aa.jpg

 

Vegas Open Dance 2016/Pro Latin Fina

 

 

 

Le cha-cha-chá est un genre musical inventé en 1954 par le violoniste cubain Enrique Jorrín, de la charanga Orquesta America, dans la première partie du morceau Engañadora (l'autre partie est un rythme de mambo). Le mot «cha-cha-cha», qui désigne également une danse, n'apparaît que dans le morceau Silver Star, et provient du son produit par le frottement des pieds des danseurs sur le sol. 

Le cha-cha-cha fait partie des danses de compétition dans la catégorie des danses latines. C'est-à-dire des danses où chacun peut ajouter ses propres figures en plus de celles recensées (à l'inverse des danses standard telles que la valse et le tango). Le cha-cha-cha était appelé également à son origine triple mambo. D'ailleurs, il succède à la mode du mambo, mais devra affronter la concurrence du rock'n'roll, de la bossa nova en 1958, puis de la pachanga en 1960. 

Après La Engañadora, d'autres succès ont suivi : Antonio Sánchez (Yo sabía) ; Félix Reina (Angoa) ; Rosendo Ruiz (Rico vacilón, Los Marcianos) ; Rosendo Rosell (Calculadora) ; Richard Egües (El Bodeguero) ; Rafael Lay (Cero codazos). En 1961, Los Machucambos (France), ont connu le succès avec les cha-cha-chas Pepito (mi corazón) (repris par Bourvil) et Eso es el amor

 

SAMBA

 

aaa.jpg

 

2015 Vienna World Open LAT | The Semi-Final Reel | DanceSport Total    

 

La samba est un genre musical et une forme de danse ayant émergé au Brésil, dont les racines proviennent d'Afrique à l'époque de l'esclavage ouest-africaine, et sont retracées dans les traditions religieuses africaines, en particulier celles en Angola et au Congo. Les amateurs de samba sont appelés sambistes. 

Elle est reconnue dans le monde comme un symbole du Brésil et du carnaval brésilien. Considérée comme l'une des expressions les plus cultes du Brésil, la samba fait partie de l'identité nationale brésilienne. Une journée nationale centrée sur la samba, la journée nationale de la samba, est annuellement célébrée le 2 décembre. La date fut fixée par Luis Monteiro da Costa, conseiller municipal de Salvador, en l'honneur d'Ary Barroso. Il sera le compositeur de Na Baixa do Sapateiro bien qu'il n'ait jamais mis les pieds à Bahia. Ainsi, le 2 décembre marquera la première rencontre d'Ary Barroso et Salvador. 

La samba est un style local au sud et nord du Brésil, en particulier à Rio de Janeiro, São Paulo, Salvador et Belo Horizonte. Son importance dans la musique brésilienne traverse toutes les régions du pays, cependant ; des écoles de samba, musiciens de samba et organisateurs de carnaval centrés sur la performance de la samba se situent partout dans le pays. Rio de Janeiro étant la ville brésilienne la plus connue dans le monde, la samba est habituellement utilisée pour identifier les brésiliens. 

L'Europe voit une pratique de plus en plus importante de la samba de gafieira aussi appelé hors du brésil « tango brésilien ». Il s'agit d'une des danses de couple brésilienne qui s’exécute sur de la samba. Toutefois, certaines formes de samba sont issues de danses collectives dont les pas proviennent d'une pratique utilitaire : la samba de coco, par exemple, résulte des pas, des rythmes et des chants qui accompagnent le battage de la terre avec les pieds pour la construction de maisons en terre battue. Le découpage temporel de la séquence est basé sur des approximations de triolets à l'intérieur de chaque temps de la mesure de samba.

 

 

PASO DOBLE

 

Let's Dance - Paso Doble

 

Le paso doble (de l'espagnol : pasodoble (sens identique), de paso, « pas », et doble, « double ») est une musique à deux temps. Par extension, le paso doble est une danse espagnole sur une musique espagnole  

Le paso doble fait partie des danses de compétition dans la catégorie des danses latines. À ce titre : 

  • chacun est libre d'ajouter ses propres figures aux figures recensées ;
  • il se danse en avançant la pointe du pied lors d'un nouveau pas (et non pas le talon, comme dans les danses standards telles que la valse et le tango).

 

aaaa.jpg 

  

Le paso doble, issu de la marche, est une des rares danses où l'on peut marquer le pas selon le rythme musical, sur 2 ou 3 temps — à l'inverse de la valse où le pas est glissé ou du tango où le pas est simplement marché. 

Les danseurs se font face pour le pas de base en position fermée (type espagnole) : le danseur met sa main droite dans le dos de sa partenaire (sous l'omoplate gauche) et ouvre son bras gauche, la main gauche à la hauteur des yeux de celle-ci ; la danseuse pose sa main gauche sur l'épaule droite de son partenaire et sa main droite dans la main gauche de celui-ci. Le bras gauche du cavalier fait un angle marqué au niveau du coude, de même que le bras droit de la cavalière.

 

aaaaa.jpg

  



21/06/2016
33 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 191 autres membres