bienvenue-chez-daniella.blog4ever.com

bienvenue-chez-daniella.blog4ever.com

L'AIGUILLE DU MIDI

 

1.gif

 

BONJOUR A VOUS TOUTES ET TOUS MÊME AUX PERSONNES QUI NON PAS DE BLOG PROFITER CHAQUE JOUR ET PRENEZ SOINS DE VOUS.

DANIELLE

 

Le fil de l'Aiguille

 

Film sur l'histoire de l'Aiguille du Midi à Chamonix Mont-Blanc 

 

Histoire des téléphériques

Le premier téléphérique de l'aiguille du Midi (à l'époque dit funiculaire aérien de l'aiguille du Midi - Mont-Blanc et aujourd'hui téléphérique des Glaciers), aboutissait en deux tronçons en contrebas au nord-ouest de l'aiguille elle-même. Sa construction s'est étalée de 1909 à 1927. Le premier tronçon, ouvert le 1er juillet 1924), fut le premier téléphérique pour voyageurs de France. Le troisième tronçon, qui devait gagner le col du Midi, est entamé en 1938. Les travaux poursuivis pendant la Seconde Guerre mondiale sont abandonnés en 1947. La ligne de service, opérationnelle, permit de construire le nouveau téléphérique au tracé plus direct emprunté de nos jours. La gare de départ de cet ancien appareil est aujourd'hui restaurée et ses cabines ont été classées monuments historiques en 1992.

Le téléphérique actuel, le téléphérique de l'aiguille du Midi, construit par le promoteur turinois Dino Lora Totino, a été édifié en seulement 5 ans de 1951 à 1955. Le 29 juin 1949, pour convaincre de la faisabilité du projet de téléphérique — à l'époque le plus haut et le plus long du monde (3 kilomètres sans pylône) — six guides chamoniards et valdôtains descendirent la face nord au bout d'un câble qui fut ensuite tendu entre le sommet et le Plan de l'Aiguille. La télécabine Panoramic Mont-Blanc a été construite dans la foulée. Elle survole la vallée Blanche et rejoint le téléphérique qui relie depuis 1946 les environs de Courmayeur, au niveau du refuge Torino.

Lora Totino revend les installations à la Société touristique du Mont-Blanc (STMB), ancêtre de la Compagnie du Mont-Blanc, en 1972.

 

Deneigement des câbles Aiguille du Midi

 

Déneigement des câbles Aiguille du Midi

Film de présentation des conditions extrêmes du site de l'Aiguille du Midi, des hommes et des installations. 

 

Le panorama

2.png

Panorama sur le mont Blanc depuis la terrasse sommitale

 

Face au mont Blanc et surplombant la vallée Blanche, le site de l'Aiguille du Midi offre une vue majestueuse sur les principaux sommets de plus de 4 000 mètres français, suisses et italiens, dont le Cervin, le mont Rose, les aiguilles de Chamonix, les Grandes Jorasses (4 208 mètres), L'aiguille Verte et les Drus, le dôme du Goûter (4 304 mètres), et bien sûr le mont Blanc (4 809 mètres).

 

Au nord, la vue plongeante sur Chamonix-Mont-Blanc est spectaculaire, alors que le panorama s'étend sur de nombreuses régions montagneuses, dont : le massif des aiguilles Rouges au premier plan, les Aravis, le Chablais, le Genevois, le Jura, la Chartreuse. Des terrasses d'observations et tables d'orientations sont à la disposition du public. https://www.youtube.com/watch  

 

Panoramic Mont Blanc: Pointe Helbronner - Aiguille du Midi

 

Alpinisme

Le sommet Nord de l'aiguille du Midi (3 795 m où se trouve aujourd'hui la station d'arrivée du téléphérique) a été gravi le 4 août 1818 par le comte polonais Antoni Malczewski, avec Jean-Michel Balmat et 5 autres guides. Le 5 août 1856, le comte Fernand de Bouillé avec les guides Alexandre Devouassoux, Ambroise et Jean Simond et sept porteurs, parviennent à 25 mètres sous le sommet du piton rocheux du sommet Sud (point culminant à 3 842 m) ; seuls les trois guides parviennent au sommet pour y planter le drapeau blanc des monarchistes français.

 

La première ascension de la face nord est effectuée en 1879 par les alpinistes Dent et Maund et leurs guides Jaun et Maurer. En 1919, le célèbre alpiniste britannique George Mallory qui disparaîtra en tentant l'Everest, ouvre sur cette même face la voie la plus directe qui porte aujourd'hui son nom.

 

La première ascension de l'arête sud-ouest (dite arête des Cosmiques) est au crédit de l'alpiniste et physicien britannique George Ingle Finch en 1911.

 

Panorama sur le mont Blanc depuis la terrasse som

L'aiguille du Midi est très fréquentée par les alpinistes comme point de départ pour de nombreux sommets entourant la vallée Blanche, et pour ses nombreuses voies glaciaires, mixtes ou purement rocheuses. Les arêtes nord-est (arête Midi-Plan) et sud-ouest (arête des Cosmiques) sont des voies relativement faciles. La face nord, surplombée par le deuxième tronçon du téléphérique, présente des itinéraires mixtes ou glaciaires de grande ampleur et de difficulté élevée. L'un des plus connus est l'éperon Frendo (première ascension par Édouard Frendo et R. Rionda le 11 juillet 1941).

 

Monte Bianco Sky Way 2017

 

La face Sud est parcourue par de nombreuses voies entièrement rocheuses et de niveau élevé, dont la célèbre Rébuffat ouverte par Maurice Baquet et Gaston Rébuffat le 13 juillet 1956.

 

3.jpg

 

La première solitaire hivernale de la face nord a été réussie par Walter Cecchinel en 1971.

 

Contrairement à une opinion répandue, le départ de l'aiguille du Midi ne permet pas de faire l'ascension du mont Blanc par la voie normale (qui passe par l'Aiguille du Goûter), mais du mont Blanc du Tacul. Par contre, elle est le point de départ de la descente en ski de la vallée Blanche. Cependant, la voie dite « voie des trois monts Blancs » permet, au départ de l'aiguille du Midi, si on fait la course « à la benne », ou, plus classiquement après une nuit au refuge des Cosmiques, d'enchaîner le mont Blanc du Tacul, le mont Maudit et enfin le mont Blanc. C'est un itinéraire un peu plus long mais surtout plus technique que celui de la voie normale du mont Blanc même si l'itinéraire ne passe ni au sommet du Tacul, ni au sommet du Maudit.

 

L'arrivée de l'arête des Cosmiques, course très fréquentée des alpinistes, s'effectue sur une des plates-formes de l'aiguille au moyen d'une échelle sous les yeux souvent ébahis des touristes.

 

4.jpg

 

Chamonix - Aiguille du Midi

 

 

5.jpg

Sommet (vue aérienne prise du sud-ouest).

À gauche, le piton nord et la gare d'arrivée du téléphérique.

En fond les Grandes Jorasses.

 

6.jpg

Les terrasses basses de l'Aiguille du Midi vues du sommet.

 

L'aiguille du Midi a été transformée au cours du temps en une véritable ruche humaine dédiée au tourisme. Elle est percée par tout un réseau de tunnels et supporte différentes installations, certaines dédiées à l'accueil touristique :

 

  • Sur le sommet nord, la gare d'arrivée et de départ du téléphérique, au-dessus le restaurant le 3842 (3842 est l'altitude en mètres du sommet de l'aiguille du Midi et non celle du restaurant), 2e plus haut restaurant d'Europe (derrière celui du Petit Cervin à Zermatt), et encore au-dessus, la terrasse Chamonix. En arrière, se trouve une cafétéria, le Croque-minute et tout au fond, la terrasse Aravis.
  • Depuis le sommet nord, une passerelle donne accès aux tunnels du piton central, desservant le départ de l'ascenseur vers le sommet, la galerie de glace, et la terrasse du mont Blanc. On accède par ces tunnels à une sortie vers l'arête NE et la vallée Blanche, et d'autre part à la caisse et au départ de la télécabine Panoramic Mont-Blanc.
  • L'ascenseur d'origine a été remplacé en 2015 par un duplex d'ascenseurs neufs de marque Schindler. Leur installation aura nécessité l'agrandissement de la gaine rocheuse (déroctage du granite) et la création d'une deuxième salle de machines. Les ascenseurs ont été conçus pour fonctionner à des températures très basses (limite basse −20 °C). Les équipements sont protégés contre les risques de foudre et les tremblements de terre (zone sismique niveau 2). La course des ascenseurs est de 65 mètres : 3 777 à 3 842 m. La vitesse nominale des appareils est de 2,5 m/s. Le duplex donne accès à la terrasse du sommet (piton central, également nommé sommet sud) au pied de la tour de télécommunication.
  • Un tunnel vitré nommé le Tube a été envisagé puis a été construit en 2015.

Teleférico a L´ Aiguille du Midi

9 747 vues explication de la vidéo en dessous 

 

Le téléphérique aiguille du midi peut atteindre la Punta de aiguille du midi (3 842 mètres) de Chamonix (1 039 mètres) en environ vingt minutes.
Il est formé par deux sections séparées par un point intermédiaire situé dans le plan de aiguille, à 2 317 mètres d'altitude, et entouré par le aiguilles de Chamonix. Les cabines de travail pendant douze heures, ascendant entre 4 500 et 5 500 personnes par jour. C'est le téléphérique le plus élevé d'Europe. Vidéo à but non lucratif.

 

Teleférico a L´ Aiguille du Midi


Il est formé par deux sections séparées par un point intermédiaire situé dans le plan de aiguille, à 2 317 mètres d'altitude, et entouré par le aiguilles de Chamonix. Les cabines de travail pendant douze heures, ascendant entre 4 500 et 5 500 personnes par jour. C'est le téléphérique le plus élevé d'Europe. Vidéo à but non lucratif.

 

Chamonix Aiguille du Midi Mont Blanc 406 vues 

 

Une cage en verre transparente suspendue sur la paroi, dénommée le « pas dans le vide », a été ouverte au public le 21 décembre 2013, permettant de procurer la sensation du vide aux visiteurs, face au mont Blanc, aux aiguilles Rouges et à la chaîne des Aravis.

La sécurité est assurée par la société Dania-Vitrage qui a réalisé le projet. La cage vitrée, d'épaisseur 36 mm, peut supporter 1 500 kg et résiste à des températures de −40 °C et des vents de 220 km/h.

La réouverture de l'ensemble d'ascenseurs doubles, accès à la terrasse et « pas dans le vide » est effective depuis le 8 août 2015.

 

rtx16mga.jpg

 



19/02/2018
26 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 166 autres membres