L’art de transformer les images

 

Résultat d’images pour image animée en Pause

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bonjour à vous toutes et tous,

Un article ou nous apprenons beaucoup de choses sur l'animation et autres donc c'est une découverte pour moi et j'avoue que j'ai apprécié ceci. Je partage avec vous en espérant que ce sera de même pour vous. Les PERSONNES qui vient sur mon blog et qui n'ont pas de blog merci.  Je vous laisse découvrir et apprendre comme moi.je vous ai mit des  créations d images qui bougent dés que vous offrez l article Merci aux Personnes qui sont créer ceci

Amitiés Danielle

 

 

Morphing 

 

 

 

 chardonAnimation_5

 

 

 

 

 

 

L’art de transformer les images                 

Renaud Chabrier
Enfin, il détaille un peu plus la technique du morphing, pour y distinguer ce qui relève plutôt des mathématiques, et ce qui relève plutôt de la perception.

 

 

 

Art Morphing I 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Depuis une vingtaine d’années, tous les effets spéciaux et une grande partie des animations sont réalisés sur ordinateur. Or la machinerie interne des logiciels repose essentiellement sur des mathématiques. Celles-ci influencent donc énormément les images que nous voyons dans les films d’animation, souvent bien plus que les spectateurs et les animateurs eux-mêmes ne le soupçonnent.

 

Art Morphing XII

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les films de Pixar en sont un parfait exemple : dans Toy Story, Nemo ou Rebelle, les formes qui s’animent à l’écran ne sont pas dessinées à la main comme dans les films.
A l’aide de dessins et de peintures animés, cet article analyse les effets et le principe du morphing.
Il présente d’abord les notions de transformation, de mouvement dans l’espace et de métamorphose telles qu’elles se présentent pour le dessinateur/animateur.
Il montre ensuite comment le morphing aide à comprendre le rôle de la fluidité des images au cinéma classique de Disney. Elles sont mises en scène grâce à des caméras placées dans un « espace 3D » virtuel, simulé par ordinateur. Dans cet espace, les lumières, les surfaces et les caméras sont calculées grâce à des règles géométriques, pour obtenir les images de synthèse que l’on utilise en animation ou en jeu vidéo.

 

 

Dans cet article, vous allez découvrir une autre technique d’animation numérique, aussi importante mais nettement moins bien connue: le morphing. Il permet de prendre directement la matière d’une image en deux dimensions (une photo, une vidéo ou un dessin à la main scanné, par exemple) pour la transformer dans une autre image, avec des résultats parfois surprenants.

 

 

 

Special VI Morphing :-)

 

 

 

 

 

 

 

Le morphing est donc un outil efficace pour créer des effets spéciaux, qu’ils soient spectaculaires ou subtils. Connaître son principe et la gamme de ses applications permet de comprendre certaines évolutions profondes dans la production d’image des 30 dernières années. Il met particulièrement bien en lumière le rôle de la fluidité dans l’animation et dans le cinéma en général.

Cette fluidité peut être mise en rapport avec une façon de percevoir les formes dans l’espace, et j’espère que cet article aura contribué à le montrer. Quand j’ai commencé mes premières recherches pour « faire tourner les dessins » en 2000, c’est bien ce phénomène qui m’a marqué : grâce à la transformation continue, le morphing permettait de révéler l’information spatiale contenue dans les dessins.

 

 

 

Swiss Art To Go - Morphing

vous   pouvez aussi danser sur cette Musique

 

 

 

 

 

 

Nous sommes ici exactement à la croisée des chemins entre art, mathématiques et sciences cognitives.

Cette découverte donne les moyens de mieux comprendre certaines tendances actuelles : par exemple, que cherche-t-on à montrer à travers l’animation de dessins et de peintures anciennes, qui revient à la mode dans les documentaires, les expositions et sur les réseaux ? Maintenant que nous avons bien pris conscience de la valeur spatiale du morphing, nous pouvons répondre à cette question : en ajoutant le mouvement à des images peintes ou dessinées (sous réserve que le travail soit bien fait), l’animation permet aux spectateurs actuels de redécouvrir une certaine qualité d’espace : celle qui peut être évoquée par la matière du dessin et de la peinture.

Pour vous reposer maintenant de cette lecture et poursuivre l’exploration des images, n’hésitez pas à regarder jusqu’au bout ce film d’animation créé à partir de dessins de Léonard de Vinci, dans la version complète.

Merci pour votre attention 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



02/03/2017
36 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 191 autres membres