La Manche à bord d'un géant des Ports de Calais

A.jpg

 

AA.png

 

 

Bonjour à vous toutes et tous ainsi aux Personnes fidèles qui parcours mon blog,

Je vous le dit toute suite cet article restera un moment, il m'a pris du temps comme les autres, mais celui si est super croyez moi. J'ai de fait de mon mieux et comme moi vous apprenez sur cette région. Donc je partage avec vous et je vous souhaite un très bon Week-End qui arrive et prenez votre temps lire et voir toutes ces explications et vidéos que je vous est choisies et la fin quelques détails sur la Ville du Pas Calais.

Amitiés DANIELLE

visite du Pas de Calais    

 

Manche 

La Manche (en anglais English Channel, en breton Mor Breizh, en cornique Mor Bretannek) est une mer épicontinentale de l'océan Atlantique, située dans le Nord-Ouest de l'Europe et qui s'étend sur une superficie d'environ 75 000 km2 et sépare la Belgique et la France du Royaume-Uni ; longue de 500 kilomètres, large de 250 kilomètres (au maximum), 30 kilomètres (au minimum), et profonde de 180 mètres en son point le plus bas avec une valeur moyenne de 54 mètres. La Manche orientale constitue avec sa partie septentrionale, le pas de Calais, l'une des zones maritimes les plus fréquentées du globe. L'eau de cette zone est, en raison des courants parmi les plus importants au monde, très turbide, tout en restant oxygénée.

 

Mémoire du port de Calais       

 

 

Origine et sens ancien du nom

  

Le bras de mer qui sépare la Grande-Bretagne de l'Europe continentale a, dit-on, été nommé Manche britannique par métaphore avec le nom commun manche qui désigne la pièce de vêtement dans laquelle s'enfile le bras. Bien qu'en 1768, Antoine-Augustin Bruzen de La Martinière répertorie dans son grand dictionnaire géographique, historique, et critique, plus de quinze Manche, l'usage va tout au long des siècles suivants restreindre le mot à la simple dénomination de la Manche britannique, les autres bras de mers étant appelés détroit et canal en fonction de leur taille.

 

 

Formation

 

L'origine géologique de la Manche est encore mal comprise. Les données géophysiques récentes acquises grâce aux sondeurs multifaisceaux et aux données de réflexions sismiques de haute résolution ont permis de constituer des relevés de plus en plus détaillés des fonds (par le SHOM en France). On commence à mieux comprendre la nature sédimentaire des fosses, dont la fosse centrale de la Manche, qui pourrait avoir une origine tectonique et/ou avoir été creusée par le "fleuve Manche" durant les dernières phases glaciaires.

 

Projet Calais Port 2015

 

 

Limites

AAA.jpg

Phare de l'île Vierge.

 

D'un point de vue géographique, la Manche n'a pas de limite stricte avec l'Océan mondial. Elle communique avec la mer du Nord par le pas de Calais à l'est et avec l'océan Atlantique par la mer Celtique à l'ouest.

L'Organisation Hydrographique Internationale définit les limites de la Manche de la façon suivante:

  • Avec la mer du Nord : une ligne joignant Leathercoat Point (au nord-est de Douvres) (51° 10′ 02″ N, 1° 24′ 08″ E) au phare de Walde (à l'est-nord-est de Calais) (50° 59′ 40″ N, 1° 54′ 55″ E) ;

  • Avec l'Iroise : une ligne joignant l'île Vierge (Finistère) (48° 38′ 24,3″ N, 4° 34′ 10,35″ O) à Land's End (Cornouailles) (50° 03′ 55,4″ N, 5° 42′ 57,3″ O).

Les pays qui bordent la Manche sont :

  • le Royaume-Uni au nord ;
  • les Îles Anglo-Normandes, qui ne font pas partie du Royaume-Uni, au sud ;
  • la France au sud

 

 

 

Courantologie et hydrologie

 

Les courants s'orientent globalement vers l'est en marée montante, et vers l'ouest après la « renverse des courants » à marée descendante, mais le bilan entre les deux mouvements contraires montre toutefois un différentiel en faveur d'un lent mouvement de la masse d'eau vers le nord. Le Raz Blanchard est le plus fort courant de marée de la Manche.

Principaux fleuves se jetant dans la Manche : la Veules ; la Canche ; l'Authie ; la Somme ; la Bresle ; la Seine ; la Touques ; la Dives ; l'Orne ; la Vire ; la Douve; la Sée ; la Sélune ; le Couesnon ; la Rance ; le Gouët ; le Trieux ; le Jaudy ; le Léguer ; le Dossen ; la Penzé ; le Tamar, l'Exe ; les tributaires de Poole Harbour et Southampton Water.

 

Ville de Calais

 

Environnement

Outre la surpêche et l'arrivée d'espèces invasives, les chercheurs sont préoccupés par l'eutrophisation générale de la Manche et de la mer du Nord (où on tente de modéliser l'impact des arrivées de nutriments d'origine humaine (engrais, eaux mal épurées, inondations, érosion des sols…) via le modèle ECOHAM1, qui est un modèle 3D intégrant des paramètrages physique, chimique et biologique et le forçage par les radiations solaires.

Les fosses ont été utilisées pour l'immersion spéciale de munitions non explosées après les guerres mondiales (y compris des munitions chimiques).

Dans le cadre d'un projet Interreg IVA et IIIA CHARM, la Manche-Est a fait au début des années 2000 l'objet de cartographies regroupées dans un atlas des habitats de certaines espèces d'intérêt commercial et d'invertébrés (benthiques) caractéristiques d'habitats spécifiques. Cet atlas s'est attaché à aussi cartographier les lieux de vie des poissons selon leur âge, notamment pour les stades jeunes où les poissons sont les plus vulnérables. Les invertébrés qui ont été étudiés ont été :

 

 

 

Utilisation et gestion

Une plate-forme de coopération en matière de gouvernance, Arc Manche, a été mise en place pour faciliter l'analyse des activités et le portage de projets (entre autres, le projet « CAMIS (Stratégie Maritime Intégrée de l'Espace Manche), piloté par la région Haute-Normandie).

Transport

Par son statut de bras de mer entre l'océan Atlantique et la mer du Nord, la Manche constitue la principale voie maritime entre l'océan Atlantique et l'Europe du Nord. En 2005, presque 20 % du trafic mondial des navires déclarés passe par la Manche. Le cabotage y a diminué, mais pourrait être relancé dans le cadre des « autoroutes maritimes » proposées comme alternative moins polluante au transport routier

Liaisons maritimes

Des ferrys relient les îles Britanniques à l'Europe continentale depuis le XIXe siècle. Ces liaisons maritimes se font entre l'Angleterre et la France entre les ports suivants :

  • Douvres - Calais ;
  • Douvres - Boulogne-sur-Mer ;
  • Douvres - Dunkerque ;
  • Newhaven - Dieppe ;
  • Newhaven - Le Havre ;
  • Portsmouth - Ouistreham ;
  • Portsmouth - Cherbourg ;
  • Portsmouth - Le Havre ;
  • Portsmouth - Saint-Malo ;
  • Poole - Saint-Malo ;
  • Poole - Cherbourg ;
  • Weymouth - Saint-Malo ;
  • Plymouth - Roscoff.

Liaisons ferroviaires

Depuis le 6 mai 1994, l'inauguration du tunnel sous la Manche, permet de relier par voie ferroviaire les deux côtés de la Manche, sans interrompre pour autant les liaisons maritimes.

 

AAAA.jpg

Arrière-port de Calais, à marée basse 

 

Transport

Par son statut de bras de mer entre l'océan Atlantique et la mer du Nord, la Manche constitue la principale voie maritime entre l'océan Atlantique et l'Europe du Nord. En 2005, presque 20 % du trafic mondial des navires déclarés passe par la Manche. Le cabotage y a diminué, mais pourrait être relancé dans le cadre des « autoroutes maritimes » proposées comme alternative moins polluante au transport routier.

 

AAAAA.jpg

Le SeaFrance Molière, août 2008

Liaisons ferroviaires

Depuis le 6 mai 1994, l'inauguration du tunnel sous la Manche, permet de relier par voie ferroviaire les deux côtés de la Manche, sans interrompre pour autant les liaisons maritimes.

Sécurité maritime

Les courants et la densité du trafic, ainsi que le nombre élevé de navires transportant des produits dangereux font de la partie nord de la Manche une zone où les dangers et risques pour la sécurité maritime et la sécurité civile sont nombreux et importants.

Toute la Manche (lieu du Débarquement du 6 juin 1944, et de la bataille de Normandie) est aussi concernée par les séquelles de guerre, avec des centaines d'épaves de navires et avions datant des deux guerres mondiales et de nombreux dépôts immergés de munitions conventionnelles et chimiques.

Dans le détroit, les courants parmi les plus violents au monde entretiennent un écosystème très particulier, parfois comparé à une gigantesque station d'épuration à lit fluidisé, ne pouvant toutefois absorber les excès de nitrates et phosphates que la mer y reçoit, ni les toxiques non biodégradables.

Bien que non spectaculaire, la biodiversité y est significative et sa productivité bien plus encore. C'est une zone importante de frayères et de nourrissage pour les poissons, mais qui subit les impacts d'une pêche ancienne et intensive, et en particulier du chalutage, en sus des pollutions importantes d'origine terrestre ou marine. C'est aussi un très important couloir de migration pour les oiseaux et certains poissons et mammifères marins.

 

AAAAAA.jpg

Ferrys des compagnies SeaFrance et P&O dans le port.

 

 

le Pas de calais   

 

AAAAAAA.jpg

 

AAAAAAAA.jpg

 

Film promotionnel - Tourisme en Nord-Pas-de-Calais

 

AAAAAAAAA.jpg

 

 

AAAAAAAAAA.jpg



19/01/2017

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 193 autres membres