EN PAUSE

BANNER-DE-LA-MUSIQUE-AVANT-TOUTE-CHOSE.gif

 

Blog En pause  à bientôt

  

Pour une durée imprécise...

Le temps me manque pour passer chez chacun et chacune , mais je vous souhaite néanmoins un bon weekend ainsi qu'une bonne semaine.je vous ai choisie ceci car j adore cette Musique de Blue et de la Soul cela nous transport dans des rêves bien sur pour moi Mercie si vous aimez aussi

Je vous mets un Chanteur du  Blues et de la Soul extraordinaire la voix un peu en ruer mais quelle forme il a. J'espère que vous appréciez je vous dit à bientôt.

Merci de vos commentaires et ceux qui passent aussi  qui non pas de blog  bisous Danielle

 


A.jpg

 

AA.jpg

  

 

Charles Bradley est un chanteur de Blues/Soul signé sur le label Daptone Records (dans la division Dunham Records. Ses performances et son style correspondent à l'approche Revival de Daptone, qui remet au goût du jour le son soul des années 1960 et 1970.

 

Charles Bradley Live at AB - Ancienne Belgique (Full concert)   

 

Biographie

Charles Bradley est né à Gainesville dans l'état de Floride en 1948 et a grandi à Brooklyn, New York. Il a passé la plus grande partie de son enfance dans la rue. En 1962, quand sa sœur l'emmena voir James Brown à l'Apollo, l'énergie de James Brown laissa une forte impression sur Charles Bradley. Aussitôt rentré chez lui, il commença à s'entrainer chez lui avec un balai et une corde pour simuler le micro, essayant de copier les gestes du parrain de la soul.

 

Charles Bradley live in Barcelona at Primavera Sound, May, 29th, 2014 -Full concert-

 

 

Charles a quitté Brooklyn via Job Corps, un programme fédéral visant à privilégier les familles démunies. Il est alors placé à Bar Harbor dans le Maine où il apprit à cuisiner. Pendant ce temps-là, il monte un groupe. Il a sa première expérience de la scène lorsqu'il chante pour le personnel féminin de Job Corps dans la société Poland Springs. Face à la réaction du public, Charles sait qu'il est prédestiné à devenir chanteur. Malheureusement, les membres de son groupe doivent partir au Vietnam et il est obligé de travailler comme chef cuisinier à Wassaic à New York dans un hôpital psychiatrique où il passa neuf ans.

 

Charles Bradley @ Paris [2014 09 02]

 

 

Après avoir quitté New York pour la Californie, en passant par le Canada, il finit par trouver un poste de chef cuisinier en Alaska. Bien que le salaire soit correct, ses relations compliquées avec ses collègues le poussent à rentrer en Californie. Il y passa 20 ans en travaillant comme cuisinier tout en continuant à chanter, sans avoir cependant de groupe fixe. Juste au moment où il allait enfin pouvoir acheter une maison, il fut licencié de son travail. Il décida de repartir à Bushwick (Brooklyn) pour retrouver sa famille et se lancer réellement dans la musique. À 51 ans, il trouva un public dans les clubs de Brooklyn en faisant son show à base de titres de James Brown sous le nom de "Black Velvet".

Un matin, Charles fut réveillé dans la maison de sa mère par la police qui lui apprit que son frère avait été tué par son neveu (cette histoire devint plus tard le thème de sa chanson "Heartaches And Pain").

 

Charles Bradley - Ain't It A Sin - live Coachella, April 17, 2015

 

aaa.jpg

 

 

C'est à ce moment-là que Gabriel Roth de Daptone Records a vu son show sous le nom de Black Velvet au Tarheel Lounge à Bedstuy. Roth l'amena dans les studios de Daptone pour une session avec les Sugarman 3. "Take It As It Comes", son premier single sur Daptone Records, lui permit de faire ses preuves. Roth amena Charles à Staten Island pour rencontrer Dirt Rifle and the Bullets, un jeune groupe de funk influencé par James Brown et les Meters. Thomas Brenneck, compositeur et guitariste des Bullets, sympathisa avec Charles et ils commencèrent à travailler ensemble. Ils réalisèrent 2 singles sur Daptone sous le nom “Charles Bradley and the Bullets”, mais les Bullets se séparèrent bientôt pour former le groupe d'afrobeat The Budos Band. Brenneck et Bradley devinrent de très bon amis par la suite.

 

AAAA.jpg

 

 

 

Thomas Brenneck monta le groupe de soul instrumentale The Menahan Street Band et enregistra l'album Make the road by walking sur le label Dunham Records qu'il venait de créer à l'intérieur de Daptone Records. Leur style et leur son se révélèrent totalement adapté à la voix de Charles Bradley. Ils composèrent l'album "No Time For Dreaming" sur lequel le Menahan Street Band joua toutes les parties instrumentales et qui est publié le 25 janvier 2011.

 

AAAAA.jpg

En direct du 36ème Festival International de Jazz de Montréal

Naomi Shelton ©X/DR / Charles Bradley ©Victor Diaz Lamich / Jamie Cullum ©Victor Diaz Lamich

 

 

 

Jamie Cullum (piano, voix), big band avec Rory Simmons (trompette), Tom Richards (sax, claviers), Loz Garratt (contrebasse), Brad  Webb  (batterie)
Maison Symphonique, 1er juillet, 19h

Naomi Shelton (voix), Colin Brown (orgue), Gabriel Caplan (guitare), Michael Ibukun (basse), Benjamin Weinstein (batterie), Cynthia Langston,  Bobby Jean Gant, Aisha Curtiss (chœur)
Metropolis, 1er juillet, 20h30

Charles Bradley (voix), Carter Nakashima Yasutake (trompette), Morgan Price (sax ténor), Michael Deller (orgue), Max Shrager (guitare), Vincent  Chiarito (basse), Carlos Sanchez-Verlade (batterie) 

 



02/04/2016

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 193 autres membres