DIFFERENTES DANSES

A.jpg

 

Bonjour à vous tous et soyez les bienvenue sur cet article,

Des danses différentes qui remplaceront  le manque de SOLEIL.

Profitez bien d'écouter la Musique plus les Danses et les détails sur chacune.

 

Amitiés Dannn

AA.jpg

 

Tango Flamenco  

 

Le flamenco

est un genre musical et une danse datant du XVIIIe siècle qui se danse seul, créé par le peuple andalou, sur la base d'un folklore populaire issu des diverses cultures qui s'épanouirent au long des siècles en Andalousie.

À l'origine, le flamenco consistait en un simple chant a cappella (cantes a palo seco (en)) dont le premier genre fut la toná, établie dans le triangle formé par Triana, Jerez et Cadix

. Les claquements des mains pour accompagner ce chant s'appellent palmas, la danse, el baile (bailaor pour le danseur)

. La percussion se fait souvent avec le cajon, rapporté du Pérou par Paco de Lucía, avec les pieds (zapateado, une sorte de claquette inspirée de la danse de groupe de type traditionnel dite « chacarera » toujours pratiquée dans certains pays d'Amérique latine) et les castagnettes d'origine arabe (égyptienne) suivies du mouvement des poignets, une fusion stylistique entre la chacarera, le mouvement artistique du toreo de salon, et de danse du ventre. La guitare classique en français est la guitara flamenca. La musique peut être nommée el toque.

Le flamenco a été inscrit par l'UNESCO au patrimoine culturel immatériel de l'humanité le 16 novembre 2010.

AAA.jpg

 

Reggaeton - "Desde esa noche" Thalia ft Maluma. Ulises Spartacus (zumba)

 

La zamba

est une musique et une danse traditionnelle argentine

. On ne doit pas la confondre avec le samba brésilien.

Cette danse est dérivée de la Zamacueca péruvienne, qui a été créée vers 1824 à Lima, avec des éléments apportés par les danses de cette époque

. La zamacueca arriva au Chili vers 1824, puis à Mendoza et entra au nord de l'Argentine depuis la Bolivie

. À partir de ce moment on la dansa dans toutes les provinces, sauf Buenos Aires, donnant lieu à la création de quelques descendantes, dont la Zamba.

Comme la chacarera, c’est une danse de couple, ou hommes et femmes se font face

. C’est une danse de séduction, le contact se faisant uniquement par l’intermédiaire pañuelos (mouchoirs blancs)

,. Le jeu d’interprétation est un véritable roman... La poésie des paroles évoque souvent l'amour, les drames, la dureté de la vie rurale argentine...

La structure du texte d'une zamba est définie de façon stricte : elle comprend deux parties (souvent annoncées lors de l'interprétation par des phrases telles que "Primera" ou "Segunda") de deux strophes chacune, et un refrain

. Chaque strophe est composée de quatre vers, de sept syllabes les impairs, et de neuf syllabes les pairs

. Les deux derniers vers de chaque strophe sont répétés lors de l'interprétation

. Les deux strophes se distinguent par le fait que les rimes de la première sont organisées selon le schéma (A-B-A-B), tandis que la seconde voit ses rimes organisées selon le schéma (A-B-C-B).

Un des exemples les plus classiques de la zamba est la "Zamba de mi esperanza", interprétée par de très nombreux groupes et chanteurs folkloriques sud-américains.

 

AAAA.jpg

 

Pavlov Nikita - Paley Daria, Final Cha-Cha-Cha   

 

Le cha-cha-chá

est un genre musical inventé en 1954 par le violoniste cubain Enrique Jorrín, de la charanga Orquesta America, dans la première partie du morceau Engañadora (l'autre partie est un rythme de mambo)

. Le mot «cha-cha-cha», qui désigne également une danse, n'apparaît que dans le morceau Silver Star, et provient du son produit par le frottement des pieds des danseurs sur le sol.

Enrique Jorrín, remarquant les difficultés des danseurs avec le modèle du danzón-mambo (les pas ne sont pas marqués sur le temps, mais sur la syncope), décide de composer des mélodies moins syncopées

. Les arrangements de l'orchestre, quant à eux, utilisent toujours la syncope

. Ce mélange - la mélodie sur le temps, et l'accompagnement sur le contretemps - est une caractéristique de ce nouveau genre, le cha-cha-cha.

Le cha-cha-cha fait partie des danses de compétition dans la catégorie des danses latines

. C'est-à-dire des danses où chacun peut ajouter ses propres figures en plus de celles recensées (à l'inverse des danses standard telles que la valse et le tango). Le cha-cha-cha était appelé également à son origine triple mambo.

D'ailleurs, il succède à la mode du mambo, mais devra affronter la concurrence du rock'n'roll, de la bossa nova en 1958, puis de la pachanga en 1960.

Après La Engañadora, d'autres succès ont suivi : Antonio Sánchez (Yo sabía) ; Félix Reina (Angoa) ; Rosendo Ruiz (Rico vacilón, Los Marcianos) ; Rosendo Rosell (Calculadora) ; Richard Egües (El Bodeguero) ; Rafael Lay (Cero codazos)

. En 1961, Los Machucambos (France), ont connu le succès avec les cha-cha-chas Pepito (mi corazón) (repris par Bourvil) et Eso es el amor.

 

MADISON DANSE COUNTRY  

 

La musique country,

ou simplement la country, est un mélange de musiques traditionnelles développé principalement dans le Sud-Est des États-Unis et dans les provinces maritimes du Canada, qui a évolué rapidement dans les années 1920 et reste très populaire aujourd'hui

. Différentes variations du genre ont aussi émergé dans d'autres pays comme en Australie.

Rythmique ou traînante, sentimentale ou émouvante, la country trouve ses origines dans les musiques folkloriques importées d'Europe — celtes en particulier — ainsi que dans la tradition musicale chrétienne qui rencontre l'influence du style gospel des noirs américains

. Il s'agit donc d'un style de musique dont les origines sont multiples et profondément entremêlées, capable de faire cohabiter le chant en yodel (issu d'une petite communauté suisse allemande des Appalaches) avec des instruments aussi différents que la mandoline italienne, la lap-steel hawaïenne ou encore le banjo africain, et qui emprunte à des genres comme la musique cadienne, la polka ou le blues

. Il arrive d'ailleurs qu'on parle de la country comme du « blues des blancs », bien qu'elle ait débuté comme une musique partagée par des musiciens noirs et blancs à une époque où les disques de blues et de country (ou hillbilly) n'étaient pas radicalement différents : il s'agissait de musiques partageant les valeurs sociales, familiales et religieuses des petites gens

. Par la suite, au même titre que le blues et le rhythm and blues noirs, la country a largement influencé la musique populaire contemporaine, et notamment le rock.

La musique country, qui compte des millions d'amateurs dans le monde mais surtout aux États-Unis, au Canada et en Australie, bénéficie aussi d'une certaine popularité en Europe, notamment en Irlande, dans les pays scandinaves et en Allemagne

. De nombreux festivals de musique et de danse y sont consacrés à travers le monde.

La ville de Nashville, dans le Tennessee, constitue le cœur symbolique de la musique country

. Elle doit son surnom de « Music-City » au grand nombre de studios d'enregistrement et à la qualité de ses musiciens

. La scène du Grand Ole Opry de Nashville[2] représente aujourd'hui encore le summum d'une carrière pour les artistes de country.

 

AAAAAA.jpg



26/01/2017

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 193 autres membres